Genèse 3​:​1-24

3  Or le serpent+ était la plus prudente+ de toutes les bêtes sauvages des champs qu’avait faites Jéhovah Dieu+. Et il se mit à dire à la femme+ : “ Est-​ce vrai que Dieu a dit que vous ne devez pas manger de tout arbre du jardin+ ? ”  Mais la femme dit au serpent : “ Du fruit des arbres* du jardin nous pouvons manger+.  Mais quant à [manger] du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin+, Dieu a dit : ‘ Vous ne devez pas en manger, non, vous ne devez pas y toucher, afin que vous ne mouriez pas+. ’ ”  Cependant le serpent dit à la femme : “ Vous ne mourrez pas du tout*+.  Car Dieu sait que, le jour même où vous en mangerez, vos yeux ne manqueront pas de s’ouvrir et, à coup sûr, vous serez comme Dieu*, connaissant le bon et le mauvais+. ”  Alors la femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture et que c’était quelque chose d’enviable pour les yeux, oui l’arbre était désirable à regarder*+. Elle prit donc de son fruit et en mangea. Puis elle en donna aussi à son mari*, quand il fut avec elle, et il en mangea+.  Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils s’aperçurent qu’ils étaient nus+. Ils se mirent donc à coudre des feuilles de figuier et se firent des pagnes+.  Plus tard, ils entendirent la voix* de Jéhovah Dieu se promenant dans le jardin, vers le moment du jour où souffle la brise*+, et l’homme* et sa femme se cachèrent de devant la face de Jéhovah Dieu parmi les arbres du jardin+.  Et Jéhovah Dieu appelait l’homme et lui disait : “ Où es-​tu+ ? ” 10  Finalement il dit : “ Ta voix, je l’ai entendue dans le jardin, mais j’ai eu peur parce que j’étais nu ; je me suis donc caché+. ” 11  Mais il dit : “ Qui t’a révélé que tu étais nu+ ? As-​tu mangé de l’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger+ ? ” 12  Et l’homme dit : “ La femme que tu as donnée pour être* avec moi, elle m’a donné [du fruit] de l’arbre et ainsi j’ai mangé+. ” 13  Jéhovah Dieu dit alors à la femme : “ Qu’est-​ce que tu as fait ? ” À quoi la femme répondit : “ Le serpent — il m’a trompée et ainsi j’ai mangé+. ” 14  Alors Jéhovah* Dieu dit au serpent+ : “ Parce que tu as fait cette chose, tu es le maudit parmi tous* les animaux domestiques et parmi toutes les bêtes sauvages des champs. Sur ton ventre tu iras et c’est de la poussière que tu mangeras* tous les jours de ta vie+. 15  Je+ mettrai une inimitié+ entre toi+ et la femme+, entre ta semence*+ et sa semence+. Il*+ te+ meurtrira* à la tête+ et tu+ le*+ meurtriras au talon+. ” 16  À la femme il dit : “ J’augmenterai beaucoup la douleur de ta grossesse*+ ; c’est dans les souffrances que tu mettras au monde des enfants+, et vers ton mari sera ton désir, et lui te dominera+. ” 17  Et à Adam il dit : “ Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as alors mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre+ : ‘ Tu ne dois pas en manger ’, maudit est le sol à cause de toi+. C’est dans la douleur que tu en mangeras les produits tous les jours de ta vie+. 18  Il fera pousser pour toi épines et chardons+, et tu devras manger la végétation des champs. 19  À la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes au sol, car c’est de lui que tu as été pris+. Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière+. ” 20  Après cela, Adam appela sa femme du nom d’Ève*+, parce qu’elle devait devenir la mère de tout vivant+. 21  Alors Jéhovah Dieu fit à Adam et à sa femme de longs vêtements de peau et les en revêtit+. 22  Puis Jéhovah Dieu dit : “ Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous en connaissant le bon et le mauvais+ ; et maintenant, de peur qu’il n’avance sa main et vraiment ne prenne aussi [du fruit] de l’arbre de vie+ et ne mange et ne vive pour des temps indéfinis... ” 23  Alors Jéhovah Dieu* l’expulsa du jardin d’Éden+ pour cultiver le sol d’où il avait été pris+. 24  Ainsi il chassa l’homme et posta* à l’est du jardin d’Éden+ les chérubins+ et la lame flamboyante d’une épée qui tournoyait sans arrêt pour garder le chemin de l’arbre de vie.

Notes

Lit. : “ arbre ”, sing., mais au sens collectif, pour désigner un bosquet ou un bois.
“ Vous ne mourrez pas du tout ”. Lit. : “ ne pas mourir vous mourrez ”. Héb. : loʼ-môth temouthoun. Cf. 2:17.
“ comme Dieu ”. Héb. : kÉʼlohim, sans l’article défini. Ce titre est au pl. pour exprimer l’excellence ou la majesté.
“ à regarder ”, LXXSyVg. Lit. : “ pour donner de la sagesse (de l’intelligence, de la prudence) ”.
Lit. : “ à son homme ”. Héb. : leʼishah.
Ou : “ le bruit ”.
Lit. : “ vers la brise du [jour] ”. Héb. : lerouaḥ, même terme de base rendu par “ force agissante ” en 1:2.
Ou : “ l’homme tiré du sol ”. Héb. : haʼadham ; LXXSyVg : “ et Adam ”.
Ou : “ que tu as placée ”.
Héb. : Yehowah. Première des nombreuses fois où, dans BHS, le nom divin est vocalisé avec la voyelle supplémentaire “ o ”. Voir 2:4, note “ Jéhovah ” ; App. 1A.
Ou : “ tu es maudit comme aucun autre [des] ”.
Ou : “ mordras ”.
Ou : “ descendance, postérité ”.
“ Il ”, M(héb. : houʼ)LXXSyVgmss.
À cette traduction fait écho Rm 16:20 où le mot gr. utilisé signifie “ écraser ” ou “ meurtrir ”.
“ le ”, MLXXSy ; c.-à-d. la “ semence ” (masc. en héb.) de la femme.
Lit. : “ J’augmenterai beaucoup ta douleur et ta grossesse ”. Figure de rhétorique, hendiadis, qui consiste à utiliser deux termes coordonnés par “ et ” pour exprimer une seule et même idée.
“ Ève ”. Héb. : Ḥawwah, qui signifie “ Vivante ”. Gr. : Zôê, “ Vie ” ; Vgc(lat.) : Heva.
Voir 2:4, note “ Dieu ”.
Lit. : “ fit résider ”. Voir Ps 7:5 ; Ps 78:55 ; Éz 32:4.