Genèse 16​:​1-16

16  Or Saraï la femme d’Abram ne lui avait pas donné d’enfants+ ; mais elle avait une servante égyptienne : son nom c’était Agar+.  Saraï dit alors à Abram : “ S’il te plaît donc, Jéhovah m’a empêchée d’avoir des enfants+. S’il te plaît, aie des rapports avec ma servante. Peut-être que par elle j’aurai des enfants+. ” Et Abram écouta la voix de Saraï+.  Alors Saraï la femme d’Abram prit Agar, sa servante égyptienne, au bout de dix ans qu’Abram habitait dans le pays de Canaan, et elle la donna pour femme à Abram son mari+.  Ainsi il eut des rapports avec Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, alors sa maîtresse devint [une femme] méprisée à ses yeux+.  Alors Saraï dit à Abram : “ Que la violence qui m’est faite soit sur toi. C’est moi qui ai mis ma servante sur ton sein ; elle s’est vue enceinte et je suis devenue [une femme] méprisée à ses yeux. Que Jéhovah juge entre moi et toi*+. ”  Et Abram dit à Saraï+ : “ Écoute ! Tu peux disposer de ta servante. Fais-​lui ce qui est bon à tes yeux+. ” Alors Saraï se mit à l’humilier*, si bien qu’elle s’enfuit loin d’elle+.  Plus tard, l’ange de Jéhovah*+ la trouva près d’une source d’eau dans le désert, près de la source sur le chemin de Shour+.  Et il dit : “ Agar, servante de Saraï, d’où es-​tu venue et où vas-​tu ? ” À quoi elle dit : “ Eh bien, je m’enfuis loin de Saraï ma maîtresse. ”  L’ange de Jéhovah lui dit alors : “ Retourne chez ta maîtresse et humilie-​toi sous sa main+. ” 10  Puis l’ange de Jéhovah lui dit : “ Je multiplierai beaucoup ta semence*+, si bien qu’on ne la comptera pas en raison de [sa] multitude+. ” 11  L’ange de Jéhovah lui dit encore : “ Te voilà enceinte ; oui, tu mettras au monde un fils et tu devras l’appeler du nom de Yishmaël*+, car Jéhovah a entendu ton affliction+. 12  Quant à lui, il deviendra un zèbre* d’homme. Sa main sera contre tous et la main de tous sera contre lui+ ; et il campera devant la face de tous ses frères+. ” 13  Alors elle appela le nom de Jéhovah qui lui parlait : “ Tu es un Dieu* de vision*+ ”, car elle dit : “ Est-​ce qu’ici j’ai réellement* regardé celui* qui me voit ? ” 14  C’est pourquoi le puits fut appelé* Béer-Lahaï-Roï*+. Voici : il se trouve entre Qadesh et Béred. 15  Plus tard, Agar donna un fils à Abram, et Abram appela son fils, celui que [lui] avait donné Agar, du nom de Yishmaël+. 16  Abram était âgé de quatre-vingt-six ans quand Agar donna Yishmaël à Abram.

Notes

“ et toi ”. Lit. : “ et entre toi ”. Héb. : ouvénèkha. Dans M, les scribes (Sopherim) ont marqué d’un point extraordinaire le deuxième yôdh du mot héb., p.-ê. pour attirer l’attention sur l’orthographe. Voir App. 2A.
Ou : “ à l’affliger ”.
“ l’ange de Jéhovah ”. Héb. : malʼakh Yehwah ; première mention de cette expression.
Ou : “ postérité ”.
Signifie : “ Dieu entend (écoute) ”. Gr. : Ismaêl ; lat. : Ismahel.
Ou : “ onagre ”. Voir Jb 39:5.
Héb. : ʼÉl.
Ou : “ un Dieu qui me voit ” ; ou encore : “ un Dieu qui se laisse voir (qui apparaît) ”.
Ou : “ aussi ”.
“ regardé [lit. : vu après] celui ”. Pour cette traduction, voir JTS, vol. L, 1949, p. 179.
“ C’est pourquoi elle appela le puits ”, Sy.
Signifie : “ Puits du Vivant qui me Voit ”.