2 Samuel 13​:​1-39

13  Et voici ce qui se passa après ces choses : Absalom+ le fils de David avait une sœur [qui était] belle [et] dont le nom était Tamar+. Amnôn+ le fils de David en tomba amoureux+.  Amnôn s’angoissa au point de se rendre malade+ à cause de Tamar sa sœur, car elle était vierge, et il était difficile aux yeux+ d’Amnôn de lui faire quoi que ce soit+.  Or Amnôn avait un compagnon dont le nom était Yehonadab*+ le fils de Shiméa+ le frère de David ; Yehonadab était un homme très sage.  Et il lui dit : “ Pourquoi [donc] toi, le fils du roi, es-​tu si déprimé matin après matin ? Ne m’expliqueras-​tu pas+ ? ” Alors Amnôn lui dit : “ Je suis amoureux de Tamar la sœur+ d’Absalom mon frère+. ”  Alors Yehonadab lui dit : “ Couche-​toi sur ton lit et fais le malade+. Ton père viendra certainement pour te voir et tu devras lui dire : ‘ S’il te plaît, que Tamar ma sœur entre et qu’elle me donne du pain de malade ; il faudra qu’elle fasse sous mes yeux le pain de consolation, afin que je le voie, et il faudra que je mange de sa main+. ’ ”  Amnôn se coucha donc et fit le malade+, si bien que le roi entra pour le voir. Alors Amnôn dit au roi : “ S’il te plaît, que Tamar ma sœur entre et fasse cuire sous mes yeux deux gâteaux en forme de cœur, pour que je reçoive de sa main du pain de malade. ”  David envoya donc dire à Tamar dans la maison : “ S’il te plaît, va à la maison d’Amnôn ton frère et fais-​lui le pain de consolation. ”  Tamar donc alla à la maison d’Amnôn+ son frère, alors qu’il était couché. Puis elle prit la pâte, la pétrit, fit les gâteaux sous ses yeux, et fit cuire les gâteaux en forme de cœur*.  Finalement elle prit la poêle profonde et la vida devant lui, mais Amnôn refusa de manger et dit : “ Faites sortir tout le monde d’auprès de moi+ ! ” Et tout le monde sortit d’auprès de lui. 10  Amnôn dit alors à Tamar : “ Apporte le pain de consolation dans la chambre intérieure, pour que je le reçoive de ta main — comme malade. ” Tamar prit donc les gâteaux en forme de cœur qu’elle avait faits et les apporta à Amnôn son frère dans la chambre intérieure. 11  Quand elle s’approcha de lui pour qu’il mange, aussitôt il la saisit+ et lui dit : “ Viens, couche+ avec moi, ma sœur+. ” 12  Mais elle lui dit : “ Non, mon frère ! Ne m’humilie pas+ ; car on n’a pas l’habitude d’agir ainsi en Israël+. Ne commets pas cette sottise déshonorante+. 13  Moi, où ferai-​je aller mon opprobre ? Et toi, tu deviendras comme l’un des insensés en Israël. Maintenant, s’il te plaît, parle au roi, car il ne me refusera pas à toi. ” 14  Il ne consentit pas à écouter sa voix, mais il usa d’une force supérieure à la sienne, l’humilia+ et coucha avec elle+. 15  Amnôn se mit alors à la haïr d’une haine très grande, car la haine dont il la haït fut plus grande que l’amour dont il l’avait aimée, si bien qu’Amnôn lui dit : “ Lève-​toi, va-​t’en ! ” 16  Mais elle lui dit : “ Non, mon frère, car* ce mal [que tu fais] en me renvoyant est plus grand que l’autre, celui que tu as [déjà] commis avec moi. ” Et il ne consentit pas à l’écouter. 17  Alors il appela son domestique qui le servait et dit : “ S’il te plaît, renvoie cette personne loin de moi, dehors, et verrouille la porte derrière elle. ” 18  (Or [elle avait] sur elle une robe rayée+ ; car c’est ainsi que s’habillaient les filles du roi, les vierges, avec des manteaux sans manches.) Son serviteur la fit donc sortir dehors, et il verrouilla la porte derrière elle. 19  Alors Tamar répandit des cendres+ sur sa tête, déchira la robe rayée qu’[elle avait] sur elle, puis elle mit les mains* sur sa tête+ et s’en alla, poussant des cris tout en marchant. 20  Alors Absalom+ son frère lui dit : “ Est-​ce Amnôn+ ton frère qui était avec toi ? Et maintenant, ma sœur, garde le silence. C’est ton frère+. Ne fixe pas ton cœur sur cette affaire. ” Tamar demeura alors, privée de tout contact [avec autrui], dans la maison d’Absalom son frère. 21  Or le roi David apprit toutes ces choses+, et il entra dans une grande colère+. 22  Absalom ne parla avec Amnôn ni en mal ni en bien, car Absalom haïssait+ Amnôn, parce que celui-ci avait humilié Tamar sa sœur. 23  Et il arriva, après deux années entières, qu’Absalom avait les tondeurs+, à Baal-Hatsor, qui est près d’Éphraïm+ ; Absalom invita alors tous les fils du roi+. 24  Et Absalom entra chez le roi et dit : “ Voici donc que ton serviteur a les tondeurs. S’il te plaît, que le roi aille, ainsi que ses serviteurs, avec ton serviteur. ” 25  Mais le roi dit à Absalom : “ Non, mon fils ! N’allons pas tous, s’il te plaît, de peur que nous ne te soyons à charge. ” Il eut beau insister+ auprès de lui, [le roi] ne consentit pas à [y] aller, mais il le bénit+. 26  Finalement Absalom dit : “ Si [tu n’y vas] pas, permets qu’Amnôn mon frère aille avec nous, s’il te plaît+. ” Mais le roi lui dit : “ Pourquoi irait-​il avec toi ? ” 27  Et Absalom se mit à insister+ auprès de lui, si bien qu’il envoya avec lui Amnôn et tous les fils du roi*. 28  Alors Absalom donna ordre à ses serviteurs, en disant : “ S’il vous plaît, veillez à ceci : dès que le cœur d’Amnôn sera d’humeur joyeuse sous l’effet du vin+ et que je vous dirai vraiment : ‘ Abattez Amnôn ! ’ alors vous devrez le mettre à mort. N’ayez pas peur+. N’est-​ce pas moi qui vous l’ai ordonné ? Soyez forts et montrez-​vous des hommes vaillants. ” 29  Les serviteurs d’Absalom firent donc à Amnôn comme Absalom l’avait ordonné+ ; et tous les autres fils du roi se levèrent, montèrent chacun sur son mulet* et prirent la fuite. 30  Et il arriva, tandis qu’ils étaient en chemin, que la nouvelle parvint à David, en ces termes : “ Absalom a abattu tous les fils du roi et il n’en reste pas un seul. ” 31  Alors le roi se leva, déchira ses vêtements+ et se coucha par terre+, et tous ses serviteurs se tenaient [près de lui], les vêtements déchirés*+. 32  Mais Yehonadab+ le fils de Shiméa+ le frère de David répondit et dit : “ Que mon seigneur ne se dise pas qu’on a mis à mort tous les jeunes gens, les fils du roi, car Amnôn seul est mort+ ; c’est arrivé, en effet, sur l’ordre d’Absalom : c’était chose arrêtée+ [de sa part] depuis le jour où [Amnôn] a humilié+ Tamar sa sœur+. 33  Et maintenant, que mon seigneur le roi ne prenne pas la parole à cœur, disant : ‘ Tous les fils du roi sont morts ’, mais c’est Amnôn seul qui est mort. ” 34  Entre-temps, Absalom s’enfuit+. Plus tard, le jeune homme, le guetteur+, leva les yeux et il vit, et voici qu’il y avait beaucoup de monde venant par la route derrière lui, au flanc de la montagne*. 35  Yehonadab+ dit alors au roi : “ Écoute ! Les fils du roi sont rentrés. Suivant la parole de ton serviteur, ainsi en a-​t-​il été+. ” 36  Et il arriva ceci : dès qu’il eut achevé de parler, voici que les fils du roi entrèrent ; ils élevèrent alors la voix et pleurèrent ; le roi aussi et tous ses serviteurs pleurèrent des pleurs très abondants. 37  Quant à Absalom, il s’enfuit pour aller chez Talmaï+ le fils d’Ammihoud, le roi de Gueshour+. [David]* fut en deuil+ pour son fils tous les jours. 38  Quant à Absalom, il s’enfuit et alla à Gueshour+ ; il y resta trois ans. 39  Finalement [l’âme de]* David le roi brûla du désir de sortir* vers Absalom, car il s’était consolé au sujet d’Amnôn, parce qu’il était mort.

Notes

Lit. : “ Yonadab ”. “ Yehonadab ”, comme en d’autres endroits de M.
Sans doute une sorte de beignets, frits plutôt que cuits au four.
“ Non, mon frère, car ”, LXXLagardeIt.
“ mains ”, LXXVg ; sing. dans M.
Dans LXX, le v. se termine ainsi : “ Et Absalom servit un festin comme le festin du roi. ”
“ son mulet ”. Héb. : pirdô ; première mention de ce mot.
“ et tous ses serviteurs qui se tenaient près de lui déchirèrent leurs vêtements de dessus ”, LXXVg.
LXX ajoute : “ Et le guetteur s’approcha et annonça au roi et dit : ‘ J’ai vu des hommes [venant] du chemin de Horonaïm, au flanc de la montagne. ’ ”
Ajouté pour identifier le sujet du vb. ; SyVg : “ David ” ; LXX : “ Le roi David ” ; M : “ Il ”.
“ l’âme de ”, ajouté à cause du vb. “ brûla du désir ”, qui est au fém. en héb., alors que “ David le roi ” est masc. ; LXX : “ l’esprit du roi ”.
Lit. : “ s’abstint [avec regret] de sortir ”.