2 Chroniques 13​:​1-22

13  C’est dans la dix-huitième année du roi Yarobam qu’Abiya commença à régner sur Juda+.  Il régna trois ans à Jérusalem ; le nom de sa mère était Mikaïa*+ la fille d’Ouriël de Guibéa+. Et il y eut la guerre entre Abiya et Yarobam+.  Alors Abiya engagea la guerre avec des forces militaires [comprenant] quatre cent mille hommes forts, [des hommes] de guerre+, des hommes d’élite. Et Yarobam se rangea en bataille contre lui avec huit cent mille hommes d’élite, des hommes forts et vaillants+.  Abiya se dressa alors sur le mont Tsemaraïm, qui est dans la région montagneuse d’Éphraïm+, et dit : “ Entendez-​moi, ô Yarobam et tout Israël !  N’est-​ce pas à vous de savoir que Jéhovah le Dieu d’Israël lui-​même a donné un royaume à David+ sur Israël pour des temps indéfinis+, à lui et à ses fils+, par une alliance de sel+ ?  Mais Yarobam+ le fils de Nebat, le serviteur+ de Salomon le fils de David, s’est alors dressé et rebellé+ contre son seigneur*+.  Des hommes oisifs+, des vauriens+, se rassemblaient auprès de lui. Finalement ils l’ont emporté sur Rehabam le fils de Salomon, alors que Rehabam+ était jeune et faible de cœur+, et il ne leur a pas tenu tête.  “ Et maintenant vous avez l’intention de tenir tête au royaume de Jéhovah, [qui est] dans la main des fils de David+, alors que vous êtes une foule nombreuse+ et qu’il y a avec vous les veaux d’or que Yarobam vous a faits comme dieux*+.  Est-​ce que vous n’avez pas chassé les prêtres de Jéhovah+, les fils d’Aaron, et les Lévites, et est-​ce que vous ne vous faites pas sans cesse des prêtres comme les peuples des pays+ ? Quant à quiconque est venu remplir sa main de pouvoir* au moyen d’un jeune taureau* et de sept béliers, il est devenu prêtre de [ces dieux] qui ne sont pas des dieux*+. 10  Quant à nous, Jéhovah est notre Dieu+, et nous ne l’avons pas quitté ; mais des prêtres servent Jéhovah, les fils d’Aaron, et aussi les Lévites au travail+. 11  Ils font fumer pour Jéhovah des holocaustes, matin après matin, soir après soir+, ainsi que de l’encens parfumé+ ; les piles de pains sont sur la table [d’or] pur+, et il y a le porte-lampes d’or+ et ses lampes qu’on doit allumer soir après soir+ ; car nous observons l’obligation+ de Jéhovah notre Dieu, tandis que vous, vous l’avez quitté+. 12  Et, voyez, avec nous il y a, en tête, le [vrai] Dieu+ avec ses prêtres+ et les trompettes pour les signaux+ afin de faire entendre contre vous la sonnerie de la bataille. Ô fils d’Israël, ne combattez pas contre Jéhovah le Dieu de vos ancêtres+, car vous n’aurez aucun succès+. ” 13  Et Yarobam envoya une embuscade pour les contourner et venir derrière eux ; de sorte que [les troupes] étaient en face de Juda et l’embuscade derrière lui+. 14  Quand ceux de Juda se retournèrent, eh bien, voilà qu’ils avaient le combat devant et derrière+. Ils se mirent à crier vers Jéhovah+, tandis que les prêtres sonnaient de la trompette avec éclat. 15  Et les hommes de Juda se mirent à pousser un cri de guerre+. Et voici ce qui arriva : quand les hommes de Juda poussèrent un cri de guerre, alors le [vrai] Dieu lui-​même battit+ Yarobam et tout Israël devant Abiya+ et Juda. 16  Les fils d’Israël s’enfuirent de devant Juda, et Dieu les livra alors en leur main+. 17  Abiya et son peuple se mirent à les abattre : ce fut une immense tuerie ; et les tués d’Israël tombaient, cinq cent mille hommes d’élite. 18  Ainsi les fils d’Israël furent humiliés en ce temps-​là, tandis que les fils de Juda l’emportèrent, parce qu’ils s’étaient appuyés+ sur Jéhovah le Dieu de leurs ancêtres. 19  Et Abiya poursuivit Yarobam ; il réussit à lui prendre des villes : Béthel+ et les localités qui en dépendent, Yeshana et les localités qui en dépendent, Éphraïn* et les localités qui en dépendent+. 20  Yarobam ne conserva plus de force+ aux jours d’Abiya* ; mais Jéhovah lui porta un coup+, de sorte qu’il mourut. 21  Et Abiya se fortifiait+. Avec le temps il se procura quatorze femmes+ et devint père de vingt-deux fils+ et de seize filles. 22  Et le reste des affaires d’Abiya, oui ses voies et ses paroles, sont écrites dans l’explication* du prophète Iddo+.

Notes

“ Mikaïa ”, MVg ; LXXSy, 11:20-22 et 1R 15:2 : “ Maaka ”.
“ son seigneur ”. Héb. : ʼadhonaw, pl. de ʼadhôn, pour exprimer l’excellence.
“ comme dieux ”. Ou : “ comme dieu ”. Héb. : léʼlohim, pl. de ʼèlôah. Voir 1R 12:28, note “ Dieu ”.
Ou : “ s’installer (dans la prêtrise) ”.
“ un jeune taureau ”. Lit. : “ un taureau, un fils de gros bétail ”.
“ de [ces dieux] qui ne sont pas des dieux ”. Héb. : leloʼ ʼèlohim.
“ Éphraïn ”, Mmarge ; MLXXSyVg : “ Éphrôn ”.
“ Abiya ”. Héb. : ʼAviyahou.
Ou : “ le commentaire, le midrash ”. Première des deux seules mentions de “ midrash ” dans M. Voir 24:27 et note.