1 Samuel 14​:​1-52

14  Et il arriva, un jour, que Yonathân+ le fils de Saül dit au serviteur qui portait ses armes : “ Viens, traversons en direction de l’avant-poste des Philistins qui sont là-bas, de l’autre côté. ” Mais il n’avertit pas son père+.  Saül demeurait aux abords de Guibéa+, sous le grenadier qui est à Migrôn ; et le peuple qui était avec lui était d’environ six cents hommes+.  (Ahiya le fils d’Ahitoub+, le frère d’Ikabod+, le fils de Phinéas+, le fils d’Éli+, le prêtre de Jéhovah à Shilo+, portait l’éphod+.) Le peuple ne savait pas que Yonathân était parti.  Or, entre les passages que cherchait Yonathân pour traverser [et aller] contre l’avant-poste+ des Philistins, il y avait un rocher en forme de dent* de ce côté-​ci et un rocher en forme de dent de ce côté-​là ; le nom de l’un était Botsets et le nom de l’autre Séné.  L’une des dents était une colonne* au nord, en face de Mikmash+, et l’autre était au sud, en face de Guéba+.  Yonathân* donc dit au serviteur, son porteur d’armes : “ Viens, traversons en direction de l’avant-poste de ces incirconcis+. Peut-être Jéhovah agira-​t-​il pour nous, car pour Jéhovah il n’y a pas d’obstacle pour sauver avec beaucoup ou avec peu+. ”  Et son porteur d’armes lui dit : “ Fais tout ce qui est dans ton cœur. Dirige-​toi où tu voudras. Me voici avec toi selon ton cœur+. ”  Alors Yonathân dit : “ Voici : nous traversons en direction de ces hommes ; découvrons-​nous à eux.  S’ils nous disent ainsi : ‘ Ne bougez pas jusqu’à ce que nous prenions contact avec vous ! ’ alors il nous faudra rester sur place, et nous ne monterons pas vers eux. 10  Mais s’ils disent ainsi : ‘ Montez contre nous ! ’ alors il nous faudra monter, car Jéhovah les livrera à coup sûr en notre main ; voilà pour nous le signe+. ” 11  Ils se découvrirent donc tous deux à l’avant-poste des Philistins. Alors les Philistins dirent : “ Voilà les Hébreux qui sortent des trous où ils se sont cachés+. ” 12  Puis les hommes de l’avant-poste répondirent à Yonathân et à son porteur d’armes et dirent : “ Montez vers nous, et nous vous ferons savoir quelque chose+ ! ” Aussitôt Yonathân dit à son porteur d’armes : “ Monte derrière moi, car Jéhovah va les livrer en la main d’Israël, à coup sûr+. ” 13  Et Yonathân montait, sur ses mains+ et sur ses pieds, son porteur d’armes derrière lui ; et ceux-là tombaient devant Yonathân+, et son porteur d’armes les mettait à mort derrière lui+. 14  Cette première tuerie par quoi Yonathân et son porteur d’armes les abattirent se monta à environ vingt hommes, sur un espace d’à peine un demi-sillon d’arpent de champ*. 15  Alors il y eut un tremblement+ au camp dans la campagne et parmi tout le peuple de l’avant-poste ; la troupe de pillards+ trembla, elle aussi, et la terre se mit à s’agiter+, et cela devint un tremblement provenant de Dieu+. 16  Et les guetteurs de Saül qui étaient à Guibéa+ de Benjamin purent voir cela, et, voyez, le tumulte allait çà et là*+. 17  Alors Saül dit au peuple qui était avec lui : “ Faites le compte, s’il vous plaît, et voyez qui s’en est allé de chez nous. ” Quand on fit le compte, eh bien, voyez, Yonathân et son porteur d’armes n’étaient pas là. 18  Saül dit alors à Ahiya+ : “ Fais donc approcher l’arche du [vrai] Dieu+ ! ” (Car l’arche du [vrai] Dieu était en ce jour-​là avec les fils d’Israël*+.) 19  Et il arriva, pendant que Saül parlait au prêtre+, que le tumulte qui était dans le camp des Philistins continuait toujours, devenant de plus en plus grand. Alors Saül dit au prêtre : “ Retire ta main. ” 20  Ainsi Saül et tout le peuple qui était avec lui furent convoqués+. Ils vinrent donc jusqu’[au lieu de] la bataille, et voilà que l’épée de chacun était dirigée contre son semblable+ ; la déroute fut très grande. 21  Et les Hébreux qui étaient devenus la propriété des Philistins+ comme par le passé et qui étaient montés avec eux dans le camp tout autour, eux aussi [voulurent] montrer qu’ils étaient avec Israël qui était avec Saül et Yonathân*. 22  Et tous les hommes d’Israël qui s’étaient cachés+ dans la région montagneuse d’Éphraïm apprirent que les Philistins avaient pris la fuite, et ils se mirent, eux aussi, à les talonner, dans la bataille. 23  Jéhovah se mit à sauver+ Israël en ce jour-​là ; et la bataille passa au-delà de Beth-Avèn*+. 24  Les hommes d’Israël étaient serrés de près* en ce jour-​là, et pourtant Saül engagea le peuple par un serment*+, en disant : “ Maudit est l’homme qui mange du pain avant le soir et jusqu’à ce que je me sois vengé+ de mes ennemis ! ” Et personne du peuple ne goûta de pain+. 25  Et tous ceux du pays entrèrent dans la forêt, alors qu’il y avait du miel+ sur toute la surface des champs. 26  Quand le peuple entra dans la forêt, eh bien, voyez, il y avait du miel qui ruisselait+, mais personne ne porta la main à sa bouche, car le peuple avait peur du serment+. 27  Quant à Yonathân, il n’avait pas écouté lorsque son père avait fait jurer le peuple+ ; il étendit donc le bout du bâton qui était dans sa main et le trempa dans le rayon de miel, puis il ramena la main à sa bouche ; alors ses yeux se mirent à briller+. 28  Mais quelqu’un du peuple répondit et dit : “ Ton père a fait jurer le peuple, solennellement, en disant : ‘ Maudit est l’homme qui mange du pain aujourd’hui+ ! ’ ” (Et le peuple commençait à être fatigué+.) 29  Cependant Yonathân dit : “ Mon père a attiré l’ostracisme+ sur le pays. Voyez, s’il vous plaît, comme mes yeux se sont mis à briller parce que j’ai goûté ce peu de miel+. 30  Combien plus si le peuple avait seulement mangé+ aujourd’hui du butin de ses ennemis, celui qu’il a trouvé+ ! Car maintenant la tuerie [infligée] aux Philistins n’a pas été grande+. ” 31  En ce jour-​là, ils continuèrent d’abattre les Philistins, depuis Mikmash+ jusqu’à Ayyalôn+, et le peuple commença à être très fatigué+. 32  Alors le peuple se rua avidement sur le butin+ ; il prit des moutons, des bovins et des veaux, il les tua à même la terre, et le peuple se mit à manger, avec le sang+. 33  On avertit alors Saül, en disant : “ Écoute ! Le peuple est en train de pécher contre Jéhovah en mangeant avec le sang+. ” À quoi il dit : “ Vous avez trahi. Roulez immédiatement vers moi une grande pierre. ” 34  Puis Saül dit : “ Dispersez-​vous parmi le peuple, et vous devrez leur dire : ‘ Faites approcher de moi chacun son taureau et chacun son mouton ; vous devrez [les] tuer à cet endroit et puis manger ; vous ne devez pas pécher contre Jéhovah en mangeant avec le sang+. ’ ” Tout le peuple fit donc approcher chacun son taureau qui était en sa main, cette nuit-​là, et on [les] tua [à cet endroit]. 35  Saül bâtit alors un autel+ à Jéhovah. Ce fut par celui-là qu’il commença à bâtir des autels à Jéhovah+. 36  Plus tard Saül dit : “ Descendons de nuit à la poursuite des Philistins et pillons-​les jusqu’à ce que brille le matin+ ; n’en laissons pas un seul+. ” À quoi ils dirent : “ Fais tout ce qui est bon à tes yeux. ” Alors le prêtre dit : “ Approchons-​nous ici du [vrai] Dieu+. ” 37  Et Saül se mit à interroger Dieu : “ Dois-​je descendre à la poursuite des Philistins+ ? Les livreras-​tu en la main d’Israël+ ? ” Mais il ne lui répondit pas en ce jour-​là+. 38  Saül dit alors : “ Approchez ici+, vous tous, personnages essentiels* du peuple+ ; vérifiez bien et voyez comment ce péché est arrivé aujourd’hui. 39  Car, aussi vrai que Jéhovah est vivant, lui qui est le Libérateur d’Israël, même si c’est en Yonathân mon fils, il mourra à coup sûr+. ” Mais dans tout le peuple, personne ne lui répondit. 40  Puis il dit à tout Israël : “ Vous, vous serez d’un côté, moi et Yonathân mon fils, nous serons de l’autre côté. ” Alors le peuple dit à Saül : “ Fais ce qui est bon à tes yeux+. ” 41  Et Saül dit à Jéhovah : “ Ô Dieu d’Israël*, donne Thoummim+ ! ” Alors Yonathân et Saül furent pris, et le peuple sortit [indemne]+. 42  Puis Saül dit : “ Jetez les sorts+ pour décider entre moi et Yonathân mon fils. ” Et Yonathân fut pris. 43  Alors Saül dit à Yonathân : “ Raconte-​le-​moi : Qu’as-​tu fait+ ? ” Yonathân le lui raconta donc et dit : “ Oui, j’ai goûté un peu de miel au bout du bâton qui est dans ma main+. Me voici ! Que je meure ! ” 44  Alors Saül dit : “ Qu’ainsi fasse Dieu et qu’ainsi il y ajoute+, si tu ne meurs pas à coup sûr+, Yonathân ! ” 45  Mais le peuple dit à Saül : “ Est-​ce que Yonathân va mourir, lui qui a réalisé ce grand salut+ en Israël ? C’est impensable+ ! Aussi vrai que Jéhovah est vivant+, il ne tombera pas à terre un seul cheveu+ de sa tête ; car c’est avec Dieu qu’il a agi en ce jour+. ” Là-dessus le peuple racheta+ Yonathân, et il ne mourut pas. 46  Alors Saül se retira de derrière les Philistins, et les Philistins s’en allèrent vers leur lieu+. 47  Et Saül prit possession de la royauté sur Israël+ ; il se mit à faire la guerre alentour contre tous ses ennemis, contre Moab+, contre les fils d’Ammôn+, contre Édom+, contre les rois de Tsoba+ et contre les Philistins+ ; et, partout où il se tournait, il appliquait la condamnation*+. 48  Il continua de se montrer vaillant+ et entreprit d’abattre Amaleq+ et de délivrer Israël de la main de son pillard. 49  Et les fils de Saül étaient Yonathân+, Yishvi et Malki-Shoua+ ; quant aux noms de ses deux filles, le nom de celle qui était née la première était Mérab+ et le nom de la cadette Mikal+. 50  Le nom de la femme de Saül était Ahinoam la fille d’Ahimaats ; le nom du chef de son armée était Abner+ le fils de Ner, l’oncle* de Saül. 51  Qish+ était le père de Saül, et Ner+ le père d’Abner était le fils* d’Abiël*. 52  Et la guerre fut acharnée contre les Philistins durant tous les jours de Saül+. Quand Saül voyait un homme fort ou un homme vaillant, il se l’attachait+.

Notes

Lit. : “ une dent du rocher ”.
“ une colonne ”, M ; manque dans LXX.
Lit. : “ Yehonathân ”.
“ d’arpent de champ ”. M. à m. : “ d’un attelage de champ ”, c.-à-d. la surface de terrain qu’un attelage de deux taureaux peut labourer en un jour.
“ et, voyez, le camp était en tumulte d’un bout à l’autre ”, LXX.
“ à Ahiya : ‘ Fais approcher l’éphod ! ’ (Car, en ce jour-​là, il portait l’éphod devant Israël.) ”, LXX.
“ Et les esclaves qui étaient par le passé avec les Philistins, montant dans le camp, firent volte-face [pour] être avec les Israélites qui étaient avec Saül et Yonathân ”, LXX.
“ et la bataille passa au-delà de Beth-Avèn. Et tout le peuple avec Saül était d’environ dix mille hommes. Et la bataille s’étendit jusqu’à toute ville dans la région montagneuse d’Éphraïm ”, LXX.
“ étaient serrés de près ”, M ; quelques mss héb. : “ s’approchaient ”.
“ et pourtant Saül (...) serment ”, en corrigeant légèrement le texte ; M : “ et Saül agit en obstiné avec le peuple ” ; LXX : “ et Saül commit par ignorance un grand péché en ce jour-​là et imposa une imprécation au peuple (disant : ‘ Maudit est l’homme qui mange du pain avant le soir. ’) ”.
Lit. : “ les tours d’angle ”. Image pour désigner les hommes indispensables ou importants, les chefs.
LXX ajoute : “ pourquoi n’as-​tu pas répondu à ton serviteur aujourd’hui ? Si en moi ou en Yonathân mon fils il y a l’injustice, ô Jéhovah, le Dieu d’Israël, donne de claires manifestations [Ourim]. Et si tu parles ainsi, En ton peuple Israël ”. On trouve le même ajout dans ItVgc. Voir Ex 28:30, note “ Thoummim ”.
Ou : “ il était victorieux ”, d’après LXXVg ; M : “ il traitait en coupables (condamnait) ”.
Selon 1Ch 8:33, Ner était le grand-père de Saül ; Abner, frère de Qish (v. 14:51), était donc l’oncle de Saül.
“ fils ”, MSyVg ; LXX : “ le fils de Yamîn, le fils (d’Abiël) ”.
Ou : “ Qish, le père de Saül, et Ner, le père d’Abner, étaient les fils d’Abiël ”, en corrigeant légèrement le texte. Voir 9:1 ; Antiquités judaïques, liv. VI, chap. VI, § 6, dans Œuvres complètes de Flavius Josèphe, par T. Reinach, Paris 1926, t. 2.