1 Samuel 1​:​1-28

1  Or il y avait un certain homme de Ramathaïm-Tsophim*+, de la région montagneuse d’Éphraïm+ ; son nom c’était Elqana+, le fils de Yeroham, le fils d’Élihou*, le fils de Tohou, le fils de Tsouph+, un Éphraïmite*.  Il avait deux femmes : le nom de l’une était Hanna et le nom de l’autre, Peninna. Et Peninna eut des enfants, mais Hanna n’avait pas d’enfants+.  Cet homme montait de sa ville, d’année en année*, pour se prosterner+ et pour sacrifier à Jéhovah des armées*, à Shilo+. C’est là que les deux fils d’Éli*, Hophni et Phinéas+, étaient prêtres de Jéhovah+.  Un jour vint où Elqana se mit à sacrifier, et il donna des portions à Peninna sa femme ainsi qu’à tous les fils et filles de celle-ci+ ;  mais à Hanna il ne donna qu’une seule portion. Pourtant* c’est Hanna qu’il aimait+ ; quant à Jéhovah, il avait fermé sa matrice+.  Sa rivale* lui causa aussi un violent dépit+, afin de lui faire perdre contenance, parce que Jéhovah avait fermé sa matrice.  C’est ainsi qu’elle* faisait, d’année en année+, chaque fois qu’elle* montait à la maison de Jéhovah+. C’est ainsi qu’elle lui causait du dépit, si bien que [Hanna] pleurait et ne mangeait pas.  Elqana son mari lui dit alors : “ Hanna, pourquoi pleures-​tu et pourquoi ne manges-​tu pas ? Pourquoi ton cœur a-​t-​il mal+ ? Est-​ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils+ ? ”  Et Hanna se leva après qu’ils* eurent mangé à Shilo* et après qu’on eut bu*, tandis qu’Éli le prêtre était assis sur le siège près du montant [de la porte] du temple*+ de Jéhovah. 10  Et elle avait l’âme amère+ ; elle se mit à prier Jéhovah+ et à pleurer abondamment+. 11  Puis elle fit un vœu+ et dit : “ Ô Jéhovah des armées, si tu ne manques pas de regarder l’affliction de ton esclave+ et si vraiment tu te souviens de moi+, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes à ton esclave un descendant mâle, oui je le donnerai à Jéhovah [pour] tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tête+. ” 12  Et il arriva, tandis qu’elle priait longuement+ devant Jéhovah, qu’Éli observait sa bouche. 13  Quant à Hanna, elle parlait dans son cœur+ ; ses lèvres seules frémissaient et l’on n’entendait pas sa voix. Mais Éli la prit pour une femme ivre+. 14  Éli donc lui dit : “ Jusqu’à quand te conduiras-​tu comme une femme ivre+ ? Écarte ton vin de toi. ” 15  Mais Hanna répondit et dit : “ Non, mon seigneur ! Je suis une femme à l’esprit accablé ; je n’ai bu ni vin ni boisson enivrante, mais j’épanche mon âme devant Jéhovah+. 16  Ne rends pas ton esclave pareille à une vaurienne*+, car c’est dans l’abondance de mon inquiétude et de mon dépit que j’ai parlé jusqu’à maintenant+. ” 17  Alors Éli répondit et dit : “ Va en paix+, et que le Dieu d’Israël accorde ta requête, ce que tu lui as demandé+. ” 18  À quoi elle dit : “ Que ta servante trouve faveur à tes yeux+. ” Puis la femme s’en alla par son chemin ; elle mangea+ et son visage ne parut plus soucieux+. 19  Alors ils se levèrent de bon matin et se prosternèrent devant Jéhovah, après quoi ils s’en retournèrent et rentrèrent à leur maison, à Rama+. Elqana eut alors des relations+ avec Hanna sa femme, et Jéhovah se souvint d’elle+. 20  Et il arriva, à la révolution de l’année*, que Hanna devint enceinte et mit au monde un fils ; elle l’appela alors du nom+ de Samuel*, car, dit-​elle, “ c’est à Jéhovah que je l’ai demandé+ ”. 21  Par la suite, l’homme Elqana monta avec toute sa maisonnée pour sacrifier à Jéhovah le sacrifice annuel*+ et son offrande votive+. 22  Quant à Hanna, elle ne monta pas+, car elle avait dit à son mari : “ Dès que le garçon sera sevré+, je devrai l’amener ; il devra paraître devant Jéhovah et habiter là pour des temps indéfinis+. ” 23  Et Elqana son mari+ lui avait dit : “ Fais ce qui est bon à tes yeux+. Reste à la maison jusqu’à ce que tu l’aies sevré. Que seulement Jéhovah réalise sa* parole+. ” Et la femme resta à la maison et allaita son fils jusqu’à ce qu’elle l’eût sevré+. 24  Aussitôt donc qu’elle l’eut sevré, elle le fit monter avec elle, avec un taureau de trois ans*, un épha* de farine et une grande jarre de vin+ ; et elle entra* dans la maison de Jéhovah, à Shilo+. Et le garçon était avec elle*. 25  Alors ils* tuèrent le taureau et amenèrent le garçon à Éli+. 26  Et elle dit : “ Pardon, mon seigneur ! Par la vie de ton âme+, mon seigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi, en ce lieu, pour prier Jéhovah+. 27  C’est à propos de ce garçon que je priais, pour que Jéhovah m’accorde ma requête+, ce que je lui demandais+. 28  Et moi, à mon tour, je l’ai prêté* à Jéhovah+. Oui, tous les jours qu’il sera*, c’est quelqu’un de demandé pour Jéhovah*. ” Alors il* se prosterna là devant Jéhovah+.

Notes

“ de Ramathaïm-Tsophim ”. Ou : “ de Rama, un Tsouphite ”. LXX : “ d’Armathaïm-Zipha ” ; Vg : “ de Ramathaïm-Sophim ”. Voir 1S 1 v. 19 ; 1Ch 6:26, 35.
“ Élihou ”, M ; LXX : “ Éliou ” ; MLXX en 1Ch 6:27 : “ Éliab ” ; en 1Ch 6:34 : “ Éliël ”.
Parce qu’il était venu s’installer dans le territoire d’Éphraïm, mais en réalité Elqana était Lévite. Voir 1Ch 6:19, 22-28.
Lit. : “ de jours en jours ”. Cf. Ex 13:10 ; Jg 11:40 ; Jg 21:19.
“ à Jéhovah des armées ”. Héb. : laYhwah tsevaʼôth ; première mention de cette expression dans M.
“ les deux fils d’Éli ”, MSyVg ; LXX : “ Éli et ses deux fils ”.
“ Pourtant ”, LXX ; Vg : “ triste, parce que ”.
Ou : “ coépouse ”.
“ elle ”, selon toute apparence ; Sy : “ Peninna ” ; M : “ il ”.
“ elle ”, MLXXSy ; masc. pl. dans Vg.
“ ils ”, LXX ; fém. sing. dans M. Ce pron. fém. se rapporte au groupe dont Hanna se séparait.
“ à Shilo ”. Héb. : veShiloh ; p.-ê., en corrigeant le texte : “ dans la salle ”, c.-à-d. la salle à manger.
“ et après qu’on eut bu ”. En héb. il s’agit d’un vb. à l’inf. absolu, donc atemporel et impersonnel. LXX : “ et elle se plaça devant Jéhovah ”.
“ temple de ”. Héb. : hékhal ; gr. : naou ; lat. : templi. Première mention de ce mot héb. Voir 2R 20:18 et Mt 23:16, notes.
Lit. : “ pareille à une fille de bélial (de néant) ”.
Lit. : “ des jours ”. Cf. Ex 34:22, qui se rapporte à la fête de la Récolte.
Voir titre, note.
Lit. : “ le sacrifice des jours ”. Cf. v. 1:3, note “ année ”.
“ sa ”, MVg ; Sy : “ ta ”.
“ un taureau de trois ans ”, LXXSy ; MVg : “ trois taureaux ”.
Env. 22 l.
“ entra ”, LXX ; MSyVg : “ le fit entrer ”.
En corrigeant le texte ; M : “ Et le garçon [était] un garçon ”. Héb. : wehannaʽar naʽar ; LXX : “ Et le garçon était avec eux ” ; Vg : “ Le garçon était encore un petit enfant ”.
“ ils (...) amenèrent ”, MSyVg ; LXX : “ Anna la mère du garçon amena ”.
Lit. : “ j’ai fait [qu’on] le demande ”, c.-à-d. qu’on l’emprunte pour Jéhovah. Le même vb. est utilisé en 2R 4:3 ; 2R 6:5, au sens d’emprunter.
“ qu’il sera ”, M ; TLXXSy : “ qu’il sera vivant ”.
Ou : “ quelqu’un qu’on a emprunté pour (prêté à) Jéhovah ”.
“ il ”, c.-à-d. Elqana. Voir 2:11.