1 Rois 20​:​1-43

20 * Quant à Ben-Hadad+ le roi de Syrie, il rassembla toutes ses forces militaires, et aussi trente-deux rois avec lui+, ainsi que des chevaux+ et des chars+, puis il monta assiéger+ Samarie+ et combattre contre elle.  Il envoya alors des messagers+ à Ahab le roi d’Israël, dans la ville. Et il lui dit : “ Voici ce qu’a dit Ben-Hadad :  ‘ Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes fils, les plus beaux, sont à moi+. ’ ”  À quoi le roi d’Israël répondit et dit : “ Selon ta parole, mon seigneur le roi, je suis à toi avec tout ce qui m’appartient+. ”  Plus tard, les messagers revinrent et dirent : “ Voici ce qu’a dit Ben-Hadad : ‘ Je t’ai envoyé dire : “ Ton argent et ton or, tes femmes et tes fils, tu me les donneras.  Mais demain, vers cette heure-​ci, j’enverrai vers toi mes serviteurs ; ils devront fouiller soigneusement ta maison et les maisons de tes serviteurs ; et voici ce qui devra arriver : tout ce qui est désirable+ à tes yeux, ils le mettront en leur main et ils devront l’emporter. ” ’ ”  Alors le roi d’Israël appela tous les anciens du pays+ et dit : “ Constatez, s’il vous plaît, et voyez que c’est le malheur que cherche celui-là+ ; car il m’a envoyé [réclamer] mes femmes et mes fils, ainsi que mon argent et mon or, et je ne les lui ai pas refusés. ”  Alors tous les anciens et tout le peuple lui dirent : “ N’obéis pas ; tu ne dois pas consentir. ”  Il dit donc aux messagers de Ben-Hadad : “ Dites à mon seigneur le roi : ‘ Tout ce que tu as envoyé [demander] d’abord à ton serviteur, je le ferai ; mais cette chose, je ne puis la faire. ’ ” Là-dessus les messagers partirent et lui rapportèrent la réponse. 10  Alors Ben-Hadad lui envoya dire : “ Qu’ainsi me fassent les dieux+ et qu’ainsi ils y ajoutent+, si la poussière de Samarie suffit pour que tout le peuple qui me suit* [en ait] des poignées+ ! ” 11  À quoi le roi d’Israël répondit et dit : “ Dites[-​lui] : ‘ Que celui qui ceint+ [l’épée] ne se glorifie pas comme celui qui [la] détache+. ’ ” 12  Et il arriva ceci : dès que l’autre entendit cette parole, alors qu’il était en train de boire avec les rois+ dans les huttes, aussitôt il dit à ses serviteurs : “ Prenez position ! ” Et ils se mirent à prendre position contre la ville. 13  Et, voyez, un certain prophète s’avança vers Ahab le roi d’Israël+, puis il dit : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah*+ : ‘ As-​tu vu toute cette grande foule ? Voici que je la livre en ta main aujourd’hui et, à coup sûr, tu sauras que je suis Jéhovah*+. ’ ” 14  Alors Ahab dit : “ Par qui ? ” À quoi il dit : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah* : ‘ Par les jeunes gens des princes des districts administratifs. ’ ” Finalement il dit : “ Qui engagera le combat ? ” Alors il dit : “ Toi ! ” 15  Il fit donc le compte des jeunes gens des princes des districts administratifs : ils étaient deux cent trente-deux+ ; après eux, il fit le compte de tout le peuple, de tous les fils d’Israël : sept mille. 16  Ils se mirent à sortir à midi, alors que Ben-Hadad buvait à s’enivrer+ dans les huttes, lui ainsi que les rois, les trente-deux rois qui l’aidaient. 17  Quand les jeunes gens+ des princes des districts administratifs sortirent d’abord, Ben-Hadad aussitôt envoya [aux nouvelles] ; on vint l’informer, en disant : “ Il y a des hommes qui sont sortis de Samarie. ” 18  Alors il dit : “ Si c’est pour la paix qu’ils sont sortis, vous devez les saisir vivants, et si c’est pour le combat qu’ils sont sortis, vous devez les saisir vivants+. ” 19  [Donc] ceux-ci sortirent de la ville, les jeunes gens des princes des districts administratifs et les forces militaires qui étaient derrière eux. 20  Alors ils abattirent chacun son homme ; les Syriens+ prirent la fuite+ et Israël se mit à les poursuivre, mais Ben-Hadad le roi de Syrie put s’échapper sur un cheval, avec les cavaliers. 21  Cependant le roi d’Israël sortit et abattit sans relâche les chevaux et les chars+ ; il abattit les Syriens par une grande tuerie. 22  Plus tard, le prophète+ s’avança vers le roi d’Israël et lui dit : “ Va, fortifie-​toi+, constate et vois ce que tu as l’intention de faire+ ; car au retour de l’année* le roi de Syrie montera contre toi+. ” 23  Quant aux serviteurs du roi de Syrie, ils lui dirent : “ Leur Dieu est un Dieu de montagnes*+. Voilà pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons contre eux dans le plat pays [et voyons] si nous ne serons pas plus forts qu’eux. 24  Fais [donc] cette chose : ôte les rois+ chacun de son poste et mets des gouverneurs à leur place+. 25  Quant à toi, tu dénombreras pour toi des forces militaires égales [en nombre] aux forces militaires qui sont tombées d’auprès de toi, cheval pour cheval et char pour char ; puis combattons contre eux dans le plat pays [et voyons] si nous ne serons pas plus forts qu’eux+. ” Il écouta donc leur voix et fit ainsi, exactement. 26  Et il arriva, au retour de l’année, que Ben-Hadad passa alors en revue les Syriens+ et monta à Apheq+ pour le combat contre Israël. 27  Quant aux fils d’Israël, ils furent passés en revue et ravitaillés+, puis ils marchèrent à leur rencontre ; les fils d’Israël allèrent camper en face d’eux, comme deux tout petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient la terre+.   28  Alors l’homme du [vrai] Dieu+ s’avança et dit au roi d’Israël, oui il se mit à dire : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Parce que les Syriens ont dit : “ Jéhovah est un Dieu* de montagnes, et il n’est pas un Dieu de basses plaines ”, je vais vraiment livrer en ta main toute cette grande foule+ et, à coup sûr, vous saurez que je suis Jéhovah+. ’ ” 29  Et ils restèrent campés pendant sept jours, ceux-ci en face de ceux-là+. Et il arriva, le septième jour, que le combat s’engagea, et les fils d’Israël se mirent à abattre les Syriens : cent mille hommes de pied en un seul jour. 30  Ceux qui restaient s’enfuirent à Apheq+, dans la ville ; alors la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient+. Quant à Ben-Hadad, il s’enfuit+ et entra finalement dans la ville, dans la chambre la plus retirée+. 31  Alors ses serviteurs lui dirent : “ Voici donc, nous avons entendu dire que les rois de la maison d’Israël sont des rois de bonté de cœur+. S’il te plaît, portons des toiles de sac+ sur nos reins+ et des cordes sur nos têtes, puis sortons vers le roi d’Israël. Peut-être gardera-​t-​il ton âme en vie+. ” 32  Ils ceignirent donc des toiles de sac autour de leurs reins, avec des cordes sur leurs têtes, puis ils entrèrent chez le roi d’Israël et dirent : “ Ton serviteur Ben-Hadad a dit : ‘ S’il te plaît, laisse vivre mon âme. ’ ” À quoi il dit : “ Est-​il encore vivant ? Il est mon frère. ” 33  Et les hommes+ y virent un présage et se hâtèrent de l’interpréter comme une décision [prise] de son propre chef ; ils dirent alors : “ Ben-Hadad est ton frère. ” À quoi il dit : “ Allez, amenez-​le. ” Ben-Hadad sortit donc vers lui ; et il le fit aussitôt monter sur le char+. 34  [Ben-Hadad] lui dit alors : “ Les villes+ que mon père a prises à ton père, je les rendrai ; et tu t’assigneras des rues à Damas, comme mon père en avait assigné à Samarie. ” “ Quant à moi, dans une alliance+ je te renverrai. ” Là-dessus il conclut une alliance avec lui et le renvoya. 35  Et un certain homme d’entre les fils des prophètes*+ dit à son ami, par la parole+ de Jéhovah : “ Frappe-​moi, s’il te plaît. ” Mais l’homme refusa de le frapper. 36  Il lui dit donc : “ Parce que tu n’as pas écouté la voix de Jéhovah, voici que tu t’en vas d’auprès de moi et un lion t’abattra à coup sûr. ” Après cela, il s’en alla d’auprès de lui, et le lion+ le rencontra et l’abattit+. 37  Puis il trouva un autre homme et dit : “ Frappe-​moi, s’il te plaît. ” Et l’homme le frappa, frappant et blessant*. 38  Alors le prophète s’en alla et s’arrêta au bord de la route, [attendant] le roi ; il s’était déguisé+ avec un bandeau sur les yeux et resta ainsi. 39  Et il arriva, comme le roi passait, qu’il cria vers le roi et dit+ : “ Ton serviteur était sorti [pour se jeter] au milieu de la bataille ; et voici qu’un homme quittait les rangs ; il m’a alors amené un homme et a dit : ‘ Garde cet homme. Si jamais il vient à manquer, alors ton âme+ devra prendre la place de son âme+, ou bien tu pèseras un talent* d’argent+. ’ 40  Et il arriva que, pendant que ton serviteur était à l’œuvre çà et là, eh bien, celui-là avait disparu. ” Alors le roi d’Israël lui dit : “ Ainsi est ton jugement. Tu as toi-​même tranché+. ” 41  Là-dessus l’autre enleva en toute hâte le bandeau de dessus ses yeux et le roi d’Israël put le reconnaître : [il vit] que [l’homme] était d’entre les prophètes+. 42  Celui-ci lui dit alors : “ Voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Parce que tu as laissé partir de ta main l’homme qui m’était voué pour la destruction*+, ton âme devra prendre la place de son âme+, et ton peuple la place de son peuple+. ’ ” 43  Alors le roi d’Israël s’en alla vers sa maison, sombre et abattu+, et il vint à Samarie+.

Notes

LXX intervertit les chap. 20 et 21 ; par conséquent, dans LXX, le chap. 21 commence ici.
Lit. : “ qui est à mes pieds ”.
“ Jéhovah ”. Héb. : Yehwah ; dans AqBurkitt, on trouve le Tétragramme en anciens caractères héb. ; gr. : Kurios. Voir App. 1C § 7.
Voir App. 1C § 7.
Voir App. 1C § 7.
“ au retour de l’année ”, c.-à-d. au printemps suivant. Voir 2Ch 36:10.
Ou : “ Leurs dieux sont des dieux de montagnes ”. Voir v. 20:28, note.
“ un Dieu de ”. Héb. : ʼÈlohé, pl. de ʼÈlôah, pour exprimer l’excellence ou la majesté.
“ d’entre les fils des prophètes ”. Héb. : mibbené hanneviʼim ; première mention de cette expression.
“ frappant et blessant ”. En héb. il s’agit de vb. à l’inf. absolu, donc atemporels et impersonnels.
Voir App. 8A.
Lit. : “ l’homme de ma chose vouée par interdit ”.