Aller au contenu

Des frères et sœurs livrent des colis d’aide humanitaire.

10 JUIN 2022
UKRAINE

MISE À JOUR No 9 | En pleine situation de crise, les liens fraternels se resserrent

MISE À JOUR No 9 | En pleine situation de crise, les liens fraternels se resserrent

Avec l’aide des 27 comités de secours (CDS), la filiale d’Ukraine continue de prendre soin des frères et sœurs déplacés dans le pays. Depuis le début de la guerre, plus de 250 tonnes d’aide humanitaire ont été importées de Pologne, notamment de la nourriture, des vêtements et des produits d’hygiène. En plus de cela, plus de 80 tonnes de nourriture ont été fournies par des frères et sœurs vivant dans des zones d’Ukraine moins touchées par la guerre.

Valentyna, une sœur de Kiev, raconte ce qu’elle a ressenti quand elle a reçu l’aide de frères et sœurs qui coopèrent avec le CDS. Elle écrit : « Quand les combats ont commencé, c’est devenu très dangereux de rester dans la ville. Je me suis donc réfugiée dans une petite ville de la région de Tcherkassy. Ça fait maintenant plus de deux mois que j’y suis. Les frères et sœurs de l’assemblée locale prennent bien soin de moi. Ils m’ont apporté plusieurs colis de nourriture et de produits d’hygiène. Ça m’a complètement bouleversée de voir toute l’aide qu’on m’a apportée. Dans un des colis, il y avait aussi le dessin de Blanca, une petite fille de quatre ans, et une petite aquarelle. […] Je veux garder ces dessins en souvenir. Je suis sincèrement reconnaissante à tous mes frères et sœurs et surtout à Jéhovah. »

Des enfants participent aux opérations de secours en faisant des dessins qui sont ensuite mis dans les colis.

Une sœur handicapée de 83 ans, qui s’appelle aussi Valentyna et qui vit à Sievierodonetsk, écrit : « Au moment où la guerre a commencé, je vivais seule. Mon fils unique est mort avant la guerre. La ville était bombardée à longueur de journée, c’était effrayant. Il n’y avait pas d’eau, pas d’électricité, pas de gaz, et la connexion Internet était mauvaise. Je suis très reconnaissante aux frères et sœurs qui m’ont aidée, au péril de leur vie. »

Elle poursuit : « Plus tard, des frères nous ont emmenées, moi et deux autres sœurs handicapées, à Dnipro, une ville plus sûre. À Dnipro, les frères m’ont aidée à trouver un hébergement. Aujourd’hui, je vis avec une famille de Témoins, qui prend soin de moi. On est comme une famille. Ils m’ont aussi aidée à trouver un téléphone portable avec lequel je peux me connecter et participer aux réunions. Je n’oublierai jamais leur gentillesse. »

Nous sommes heureux et reconnaissants de voir que notre Père plein d’amour, Jéhovah, continue de veiller à ce que nos chers frères et sœurs d’Ukraine ‘ne manquent d’aucun bien’ (Psaume 34:10).

Les chiffres suivants sont ceux enregistrés en Ukraine en date du 7 juin 2022. Ces données sont basées sur des informations vérifiées provenant de frères qui se trouvent sur place. Cependant, les chiffres réels sont probablement plus élevés, étant donné qu’il est difficile de rester en contact avec les frères de toutes les régions du pays.

Conséquences sur nos frères et sœurs

  • 42 proclamateurs sont morts.

  • 82 proclamateurs ont été blessés.

  • 46 145 proclamateurs ont fui leurs domiciles pour se rendre dans des zones plus sûres.

  • 469 habitations ont été détruites.

  • 540 habitations ont subi de gros dégâts.

  • 1 405 habitations ont été légèrement endommagées.

  • 5 salles du Royaume ont été détruites.

  • 8 salles du Royaume ont été lourdement endommagées.

  • 33 salles du Royaume ont été légèrement endommagées.

Opérations de secours

  • 27 CDS sont à l’œuvre en Ukraine.

  • 50 663 proclamateurs ont reçu directement l’aide des CDS pour être hébergés dans des zones plus sûres.

  • 22 995 proclamateurs ont fui vers d’autres pays, où ils reçoivent l’aide de leurs compagnons chrétiens.