Nos frères et sœurs sont toujours touchés par la crise économique au Vénézuéla. Chaque semaine, la filiale reçoit des rapports signalant que des proclamateurs sont victimes de la criminalité. De plus, de nombreuses Salles du Royaume (lieux de culte) sont cambriolées. Nos frères subissent l’inflation vertigineuse ainsi que des pénuries de nourriture, de médicaments et d’autres produits de première nécessité. Depuis 2013, plus de 20 000 proclamateurs ont fui vers d’autres pays, comme l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, l’Espagne, les États-Unis, l’Italie, le Pérou et le Portugal *. Malgré les conditions de vie difficiles, les quelque 140 000 Témoins de Jéhovah qui n’ont pas quitté le pays se dépensent dans les activités spirituelles.

La filiale du Vénézuéla poursuit les opérations de secours organisées dans le pays. Il y a aujourd’hui 60 comités de secours, qui ont surtout été chargés de distribuer de la nourriture à nos frères et sœurs. À ce jour, la filiale du Vénézuéla, avec l’aide de celle du Brésil, a distribué des centaines de tonnes de dons de nourriture à plus de 64 000 proclamateurs répartis dans 1 497 assemblées.

La filiale du Vénézuéla continue également de veiller aux besoins spirituels de nos frères et sœurs. Cet été, 122 assemblées régionales « Soyez courageux ! » ont eu lieu dans le pays, la dernière s’étant terminée le 2 septembre 2018. Beaucoup de nos compagnons y ont assisté malgré de graves difficultés économiques, mais ces assemblées ont vraiment stimulé leur foi.

Les Témoins du Vénézuéla font tout ce qu’ils peuvent pour réconforter les gens désemparés à l’aide du message de la Bible. Actuellement, ils conduisent près de 200 000 cours bibliques chaque mois. Le nombre de personnes qui assistent aux réunions a aussi augmenté, et on a enregistré 7 259 baptêmes.

Ces résultats positifs dans le domaine spirituel prouvent que l’esprit de Dieu affermit nos frères et sœurs vénézuéliens. Nous prions pour qu’ils gardent confiance en Jéhovah jusqu’à ce que son royaume mette fin à toutes les épreuves actuelles (Proverbes 3:5, 6).

Pour en savoir davantage sur la situation au Vénézuéla, regardez la vidéo Vénézuéla : l’amour et la foi en action en période difficile.

^ § 2 En cas de crise économique, sociale ou politique, c’est à chaque proclamateur de décider s’il fuira ou non le pays où il vit. Nous ne recommandons aucune décision en particulier (Galates 6:5).