Le 26 septembre 2018, la Cour suprême de la « République de Donetsk » (RPD) a qualifié d’« extrémiste » l’association cultuelle des Témoins de Jéhovah. Cela revient à interdire nos activités dans cette région. Pendant le procès, ni le procureur général à l’origine de l’action intentée contre notre entité juridique, ni la Cour n’ont interrogé de Témoins de Jéhovah. La persécution religieuse contre les Témoins de la région s’intensifie, et cette interdiction marque une nouvelle étape.

La situation de nos frères s’aggrave dans les régions de Donetsk et de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, depuis que la Cour suprême de la RPD a déclaré certaines de nos publications « extrémistes » au milieu de l’année 2017. Durant cette année, la police a interrogé plus de 170 Témoins. Les autorités de ces régions ont également saisi les Salles du Royaume (lieux de culte) les unes après les autres. Le 29 août 2018, 16 Salles du Royaume avaient été confisquées.

Malgré ces attaques menées contre leur culte, nos frères et sœurs continuent à s’appuyer sur ‘le Dieu qui sauve’ (Psaume 18:46).