Frère Dennis Christensen est emprisonné depuis 525 jours pour avoir pratiqué sa foi et il a comparu près de 50 fois. Le tribunal chargé de l’affaire est le tribunal du district jeleznodorojny d’Orel (Russie). Il a prévu des audiences supplémentaires au cours du mois de décembre. Bien que détenu depuis plus de 18 mois, Dennis n’a jamais perdu son optimisme. C’est la preuve évidente que Jéhovah le soutient, en réponse aux millions de prières des frères et sœurs du monde entier.

Des compagnons chrétiens de Russie et d’autres pays ont envoyé à Dennis des centaines de cartes et de dessins pour lui exprimer leur soutien et leur amour. Lors de l’audience du 30 octobre, à travers la vitre du box des accusés, Dennis a montré à tous ceux qui étaient venus le soutenir des cartes et des dessins que des enfants lui avaient envoyés.

Pendant une pause lors de l’audience du 30 octobre 2018, à travers la vitre du box des accusés, Dennis Christensen montre des lettres d’encouragement qu’il a reçues.

La communauté internationale a également manifesté un grand intérêt pour le procès de Dennis. Le 21 juillet 2017, le centre de défense des droits de l’homme Mémorial, à Moscou, a accordé à Dennis le statut de prisonnier politique. Le 20 juin 2018, le Conseil des droits de l’homme de Russie a demandé au procureur général d’établir la légalité des poursuites judiciaires contre les Témoins de Jéhovah. Le 26 septembre 2018, la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale a officiellement reconnu que Dennis est « prisonnier religieux pour motif de conscience ».

Lors d’une audience publique, les autorités russes avaient garanti que l’interdiction des entités légales des Témoins de Jéhovah n’empêcherait pas les Témoins de pratiquer leur religion à titre individuel. Mais les forces de l’ordre locales et fédérales n’ont pas tenu compte de cet engagement. De plus, elles ont détourné la loi en accusant Dennis et beaucoup d’autres d’activités « extrémistes » pour justifier leur arrestation. Cette année, les autorités russes ont organisé de nombreuses descentes de police dans tout le pays. Au moment de la publication de cet article, 25 frères et sœurs sont emprisonnés, 18 sont assignés à résidence et plus de 40 subissent différentes autres formes de restriction. Par conséquent, l’issue du procès au pénal de Dennis fera jurisprudence pour 90 autres Témoins de Jéhovah, qui dans une trentaine de régions de Russie, attendent les résultats des enquêtes pénales ouvertes contre eux.

Nous sommes convaincus que les Témoins du monde entier continueront de prier pour que Jéhovah ne cesse de fortifier et d’encourager nos chers frères et sœurs qui font l’objet de poursuites pénales en raison de leur foi. Nous attendons avec impatience le jour où Jéhovah fera en sorte que « justice [leur] soit rendue » (Luc 18:7).