Aller au contenu

Frère Sergueï Klimov dans la cellule de détention du tribunal en mai 2019.

11 NOVEMBRE 2019
RUSSIE

Un tribunal russe condamne frère Klimov à six ans de prison, la peine la plus sévère infligée à un Témoin de Jéhovah depuis l’interdiction de 2017

Un tribunal russe condamne frère Klimov à six ans de prison, la peine la plus sévère infligée à un Témoin de Jéhovah depuis l’interdiction de 2017

Le 5 novembre 2019, le tribunal du district d’Oktiabrski à Tomsk a condamné frère Sergueï Klimov à six ans de prison. Dennis Christensen est le seul autre frère de Russie à avoir reçu une peine aussi longue. Mais frère Klimov s’est en plus vu imposer plusieurs restrictions par le tribunal. Il s’agit donc de la peine la plus sévère infligée à l’un de nos frères depuis que nos activités ont été interdites par la Cour suprême en 2017.

Frère Klimov a été arrêté le 3 juin 2018, après que des policiers et des membres des forces spéciales ont fait une descente dans deux maisons de Témoins. Une trentaine de frères et sœurs, dont une sœur de 83 ans, ont été emmenés au poste de police pour subir des interrogatoires. Seul frère Klimov n’a pas été relâché. Des poursuites judiciaires ont été engagées contre lui, et un tribunal a ordonné qu’il soit mis en détention provisoire pendant deux mois. Sa détention a été prolongée à sept reprises, ce qui veut dire qu’avant même de commencer à purger sa peine de prison de six ans, il aura été incarcéré — et donc séparé de sa femme et de sa famille — pendant un an et cinq mois.

Les avocats de frère Klimov vont faire appel de sa condamnation. Par ailleurs, le 20 août 2018, une plainte relative à sa mise en détention provisoire, Klimov c. Russie, a été déposée devant la Cour européenne des droits de l’homme.

En Russie, l’année 2019 aura connu une augmentation du nombre des descentes de police, des arrestations et des incarcérations. Malgré cela, nos frères restent fidèles et forts. Il est vraiment encourageant de voir que Jéhovah les bénit parce qu’ils ont totalement confiance en lui ! (Psaume 56:1-5, 9).