Aller au contenu

De gauche à droite : Frères Aleksandr Akopov, Konstantin Samsonov et Chamil Soultanov.

2 JUIN 2021
RUSSIE

Frères Akopov, Samsonov et Soultanov comptent sur Jéhovah pendant leur procès

Frères Akopov, Samsonov et Soultanov comptent sur Jéhovah pendant leur procès

Date de la décision

Le tribunal du district Neftekoumski, dans le Stavropol, rendra prochainement * sa décision dans l’affaire concernant frères Aleksandr Akopov, Konstantin Samsonov et Chamil Soultanov. Le procureur n’a pas encore requis de peine.

Portraits

Aleksandr Akopov

  • Naissance : 1992 (Neftekoumsk).

  • Données biographiques : Travaille dans le bâtiment avec son père et son grand frère. Aime jouer au foot, au basket et au tennis, passer du temps dans la nature et cuisiner.

    Est devenu Témoin de Jéhovah en 2007, à 14 ans.

Konstantin Samsonov

  • Naissance : 1977 (Neftekoumsk).

  • Données biographiques : S’intéressait au jeu d’échecs et à l’informatique dans sa jeunesse. Travaille actuellement comme ingénieur systèmes dans un hôpital. Avec sa femme, Svetlana, a commencé à étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah en 1998. Ils se sont fait baptiser en 2000. Ont un fils.

Chamil Soultanov

  • Naissance : 1977 (Makhmoud-Mekteb, territoire de Stavropol).

  • Données biographiques : Entretient et remet en état des bâtiments. A étudié la Bible avec les Témoins de Jéhovah au début des années 2000. S’est fait baptiser en 2003. A épousé Ielena en 2004. L’a aidée à élever le fils qu’elle a eu d’un premier mariage.

Les faits

Le samedi 26 août 2017, des policiers armés ont encerclé 18 Témoins de Jéhovah qui passaient leurs vacances au bord d’un lac, près de Neftekoumsk. Le groupe, qui comptait des enfants et des personnes âgées, a été emmené en bus au commissariat de police et a été interrogé pendant trois heures. Par la suite, la police a placé sous surveillance de nombreux frères et sœurs de Neftekoumsk et a perquisitionné chez eux. Aleksandr, Konstantin et Chamil ont plus tard été arrêtés et ont passé presque une année complète en détention provisoire.

Aleksandr reconnaît qu’il a eu peur d’être emprisonné parce qu’il souffre d’anxiété et a des problèmes de santé. Il a supplié Jéhovah de lui donner la force mentale et affective dont il avait besoin pour endurer la prison. Il raconte : « J’ai souvent connu des situations où j’ai dit à Jéhovah que je ne pouvais plus continuer. Je n’arrive pas à croire que j’ai pu endurer le centre de détention pendant [presque] un an. » Jéhovah a répondu à ses prières en l’aidant à se rappeler de versets bibliques quand il n’avait pas de bible. Il notait tous les versets qu’il avait en mémoire, en relisait un tous les matins et réfléchissait à la manière dont il pouvait l’appliquer dans sa situation. Cela l’a aidé à voir son emprisonnement comme Jéhovah le voyait.

Konstantin a puisé du courage dans les nombreuses lettres que sa femme lui écrivait. Il se souvient que, dans l’une d’elles, elle l’encourageait à voir ses épreuves comme des aventures. Il raconte : « Cela m’a amusé, et plus tard les choses ont commencé à devenir un peu plus faciles. »

Chamil dit que les premiers mois au centre de détention étaient les plus difficiles. Il se souvient : « Avec le temps, les choses sont devenues plus faciles. C’était la preuve que je n’avais pas été abandonné. » Pendant cette période, il a appris à faire confiance à Jéhovah en ne s’inquiétant pas trop au sujet d’épreuves futures.

Les trois frères sont soumis à des restrictions de déplacement, et il leur est interdit d’utiliser le téléphone et Internet. Ces restrictions rendent difficile à Aleksandr l’accès à des soins médicaux et empêchent Konstantin d’effectuer son travail d’informaticien. Malgré ces difficultés, tous trois sont déterminés à rester fidèles à leur Dieu.

Nous savons que Jéhovah bénira ces frères qui continuent de compter sur lui (Psaume 20:7).

^ § 3 La date de la décision n’est pas toujours publiée à l’avance.