NEW YORK. Les sièges nationaux de la Barbade, de la République dominicaine, de France et des États-Unis nous ont fait parvenir les informations suivantes concernant la situation de nos frères après le passage de l’ouragan Irma.

Régions sinistrées dans le territoire de la filiale de la Barbade : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Montserrat, Saba, Saint-Eustache, Saint-Christophe-et-Niévès et Saint-Martin (partie néerlandaise). Des dégâts importants ont été signalés à la Barbade et à Saint-Martin.

Barbuda est une petite île d’une population d’environ 1 800 personnes. Il a été estimé que la plupart des services aux collectivités et 95 % des habitations ont été endommagés ; l’île a donc été déclarée zone sinistrée et l’état d’urgence a été décrété. Les rapports confirment que les 11 proclamateurs ont été évacués dans l’île voisine d’Antigua, où un comité de secours prend soin d’eux. Aucun Témoin n’a été blessé.

Environ 700 proclamateurs vivent sur l’île de Saint-Martin (parties néerlandaise et française). Une sœur a été blessée. Une délégation comprenant des représentants des filiales de la Barbade et de France ainsi qu’une équipe médicale a été envoyée à Saint-Martin pour aider les frères.

Régions sinistrées dans le territoire de la filiale de France : Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin (partie française). Nous ne déplorons aucune victime ni aucun blessé en Guadeloupe et en Martinique.

L’île de Saint-Barthélemy a été dévastée. La filiale a reçu un rapport qui indique que les 30 proclamateurs sont sains et saufs et que la Salle du Royaume a subi des dégâts mineurs. Un comité de secours a été constitué pour organiser l’expédition d’eau, de nourriture et d’autres produits de première nécessité aux frères de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin depuis les îles voisines de la Guadeloupe et de la Martinique.

Préparation d’un envoi de produits de première nécessité depuis une Salle d’assemblées en Guadeloupe.

Régions sinistrées dans le territoire de la filiale de République dominicaine. Le siège national a mis en place cinq comités de secours permanents dans ce pays qui compte 38 000 proclamateurs. Plusieurs jours avant l’ouragan Irma, sous la direction des surveillants de circonscription, les anciens des congrégations ont rendu visite à tous les proclamateurs afin de s’assurer que chacun prenait les mesures de précaution nécessaires. Dans les régions littorales du nord, particulièrement exposées aux inondations, ils ont évacué 1 273 proclamateurs afin de les mettre en sécurité et 2 068 autres ont été hébergés dans des Salles du Royaume ou chez des familles de Témoins habitant des logements plus sûrs.

Quelques Salles du Royaume construites récemment ont subi des dégâts mineurs. Les logements de cinq familles de Témoins ont été endommagés. Les réparations sont assurées par les congrégations locales ou supervisées par les comités de secours. On ne déplore aucune victime ni aucun blessé.

Régions sinistrées dans le territoire de la filiale des États-Unis : Bahamas, États de Floride et de Géorgie, Porto Rico, Îles Turks-et-Caïcos et Îles Vierges (britanniques et des États-Unis). Nous déplorons deux décès et six blessés ; plus de 3 000 Témoins ont été évacués. Des centaines de Témoins du centre de la Floride et de Géorgie ont ouvert leur foyer pour les accueillir.

En Floride, les volontaires de l’antenne de traduction (ADT) de Fort Lauderdale ont été évacués vers la Salle d’assemblées de Palm Beach, où ils sont restés plusieurs jours. Les bureaux de l’ADT ont été endommagés par les eaux et les logements ont été privés d’électricité et d’Internet pendant quelques jours. À présent tout est rentré dans l’ordre et les activités ont repris normalement.

Dans le centre d’éducation biblique de Palm Coast (État de Floride), tous les élèves d’une classe de l’École des surveillants de circonscription et leurs femmes ont été évacués, ainsi que ceux de trois classes de l’École pour évangélisateurs du Royaume. Un petit groupe de 20 personnes a pu rester sur place en toute sécurité. En dehors d’une coupure d’électricité, les installations n’ont pas subi de dommages importants.

Collecte de produits de première nécessité dans une Salle d’assemblées à Caguas (Porto Rico).

Le bureau des opérations de secours du département pour le service et le service local développement/construction (LDC) organisent les opérations de secours pour veiller à ce que nos frères reçoivent de l’aide rapidement et en toute sécurité.

Des centres de secours ont été mis en place aux États-Unis afin de faire parvenir de la nourriture et de l’eau aux sinistrés. De plus, un comité de secours à Porto Rico fournit l’aide humanitaire à nos frères des îles.

Dans les Antilles, 61 logements ont subi des dégâts mineurs et 55 des dégâts majeurs. En outre, deux Salles du Royaume ont été fortement endommagées.

Inondations devant une Salle du Royaume à Turks-et-Caïcos.

Des représentants de la filiale et du siège mondial se rendent en Floride et dans les îles pour apporter de l’aide aux frères. La situation fait encore l’objet d’évaluations.

Nos pensées et nos prières vont vers les victimes de l’ouragan Irma et vers tous ceux qui participent aux opérations de secours visant à apporter aide et réconfort (Romains 15:5 ; 2 Corinthiens 1:3, 4, 7 ; 8:14).

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

Barbade : John Medford, tél. : +1 246 438 0655

République dominicaine : Josué Féliz, tél. : +1 809 595 4007

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55