Aller au contenu

6 AOÛT 2019
FRANCE

Un nouveau musée de la Bible à la filiale de France

Le 25 juillet 2019, un musée de la Bible a ouvert ses portes à la filiale de France, située à Louviers (à une centaine de kilomètres de Paris). L’exposition permanente est intitulée « Le nom divin et la Bible en français ».

Un exemplaire original de la Bible d’Olivétan (1535).

On y trouve plusieurs bibles rares et dignes d’intérêt. Une des pièces les plus marquantes est une bible originale d’Olivétan, aussi connue sous le nom de « Bible de Serrières », datée de 1535. Cette Bible protestante est la première traduction complète en français. C’est aussi la première à avoir été traduite à partir des langues originales. Elle a profondément influencé les traductions suivantes, dont la Bible de Matthew (en anglais) en 1537, et la Bible de Genève (en anglais et en français). Sont exposées d’autres bibles originales rares, comme une troisième édition de la Bible de Jacques Lefèvre d’Étaples de 1541, une version en latin de 1541 du Pentateuque, et une version en latin de 1545 de la Bible, imprimées à Paris par Robert Estienne. On y trouve aussi une bible de 1557 en français, imprimée par le lyonnais Jean de Tournes.

En haut à gauche, une version en latin de 1541 du Pentateuque et en bas au centre, une version en latin de 1545 de la Bible, toutes deux imprimées par Robert Estienne ; en haut à droite, la Bible de 1557 de Jean de Tournes. Les flèches indiquent les endroits où le nom divin, Jéhovah, apparaît dans le texte.

La Bible d’Olivétan, les versions en latin du Pentateuque et de la Bible d’Estienne, ainsi que la Bible imprimée par Jean de Tournes contiennent toutes le nom de Dieu, Jéhovah. Ces bibles appartenaient au service des musées du siège mondial des Témoins de Jéhovah situé à Warwick (États-Unis). Elles viennent désormais s’ajouter à la collection de la filiale de France.

Enrique Ford, responsable du service des musées, fait ce commentaire : « Ce nouveau musée à la filiale de France raconte l’histoire captivante de la traduction de la Bible en français. De plus, il met en valeur la place indiscutable qu’a le nom divin, Jéhovah, dans ce livre saint. Nous continuons à rechercher des bibles rares et dignes d’intérêt que nous pourrions exposer dans nos musées du monde entier. »