Aller au contenu

23 AVRIL 2020
ÉQUATEUR

Équateur : Les Témoins trouvent des moyens de prêcher malgré le confinement

Équateur : Les Témoins trouvent des moyens de prêcher malgré le confinement

Nos frères et sœurs du monde entier continuent d’adapter leur façon de prêcher aux contraintes liées à la pandémie de Covid-19. En Équateur, des proclamateurs utilisent différentes méthodes de prédication pour communiquer aux gens la bonne nouvelle.

À Ambato, une proclamatrice de sept ans, aidée de sa maman, a envoyé des textos à ses enseignantes. Elle a écrit à certaines d’entre elles : « Bonjour maîtresse. Comme nous vivons une époque difficile, je voulais vous envoyer un message réconfortant. La Bible nous promet un avenir meilleur en Révélation 21:4. Je vous envoie un lien qui vous permettra d’avoir plus d’informations. »

Une enseignante lui a répondu : « Merci ma grande. Tu es jeune, mais tu as déjà des paroles très sages. » Une autre enseignante l’a remerciée et lui a demandé s’il existe une version numérique du livre Recueil d’histoires bibliques. Elle a précisé qu’elle en avait un exemplaire, mais qu’elle l’avait prêté à un autre élève. La jeune proclamatrice lui a expliqué qu’elle pouvait télécharger le livre depuis jw.org.

Un mari et sa femme ont cherché dans leur liste de contacts ceux qui ne sont pas Témoins et leur ont envoyé ce message : « Nous sommes Témoins de Jéhovah. En raison de la crise qui touche actuellement notre pays et le monde entier, nous ne pouvons pas prêcher de maison en maison, mais nous aimerions beaucoup vous parler par visioconférence. »

La majorité ont accepté. Un de leurs contacts, une femme qui n’avait pas été réceptive quand des Témoins lui avaient prêché dans le passé, a remercié le couple et les a félicités pour leur initiative. Elle a expliqué que la situation actuelle la stresse beaucoup. Le couple lui a envoyé le Réveillez-vous ! n1 2020, intitulé « Vaincre le stress », au format PDF. Lors d’une autre conversation, la femme les a remerciés pour la revue et elle leur a même dit qu’elle l’avait lue plusieurs fois.

Johana, une sœur sourde de la province de Santo Domingo de los Tsáchilas, a « écrit » une lettre au moyen de dessins *. Ensuite, elle l’a prise en photo et l’a envoyée par texto à tous ses contacts sourds. Mais parmi ceux qui l’ont reçue, il y avait une dame entendante. Cette dernière lui a rapidement répondu pour lui poser des questions. Comme Johana ne comprenait pas les questions, c’est une pionnière entendante, Rhonda, qui s’est chargée d’y répondre.

La dame a expliqué à Rhonda que les dessins que Johana lui avait envoyés avaient retenu son attention. Elle a demandé si la Bible contient d’autres versets qui parlent de ce qui se passe actuellement sur terre. Rhonda lui a lu Luc 21:10, 11 et lui a envoyé les liens vers les vidéos Pourquoi Dieu permet-​il les souffrances ? et Pourquoi Dieu a-​t-​il créé la Terre ? La dame est d’accord pour poursuivre la conversation.

Tout comme l’apôtre Paul a continué à ‘rendre pleinement témoignage au sujet du royaume de Dieu’ alors qu’il était en prison, nos frères continuent de saisir toutes les occasions qu’ils ont de prêcher, même s’ils ne peuvent pas sortir de chez eux (Actes 28:23).

^ § 7 Beaucoup de sourds ont du mal à comprendre les textes écrits. C’est pourquoi, au lieu d’écrire des mots, ceux qui prêchent en langues des signes font parfois des dessins pour représenter des concepts. Une technique souvent employée est la carte heuristique. Il s’agit d’un schéma qui représente, au moyen d’images, des idées et des concepts tout en suivant le fonctionnement de la pensée.