Le Mémorial national de Ravensbrück a organisé une exposition itinérante intitulée « Les Témoins de Jéhovah interdits et persécutés dans le camp de concentration de Ravensbrück et dans les prisons de la RDA ». Cette exposition présente les difficultés que les Témoins de Jéhovah ont rencontrées en Allemagne sous la République de Weimar (1918-​1933), sous le régime nazi (1933-​1945) et sous la République démocratique allemande (RDA ou Allemagne de l’Est ; 1949-1990). (Voir l’encadré «  Persécution et batailles juridiques sous trois régimes allemands ».) L’exposition a commencé le dimanche 22 avril 2018 au Mémorial du camp de concentration de Ravensbrück, à Fürstenberg (Allemagne). En 2019, elle voyagera à travers l’Allemagne : à Erfurt, à Rostock ainsi qu’à Potsdam, où elle se tiendra au Parlement de l’État de Brandebourg.

Biographie d’une « double victime », Adolf Graf, présentée lors de l’exposition.

Cette exposition présente la vie de 12 frères et sœurs qui ont été des « doubles victimes », persécutés à la fois par les nazis et par les communistes de la RDA. Les visiteurs peuvent aussi écouter des enregistrements d’histoires et de lettres d’adieu de Témoins condamnés à mort, et lire des articles de journaux et des documents historiques de l’époque nazie. L’exposition explique que, contrairement aux dizaines de milliers de personnes emprisonnées pour leur ethnie, leurs opinions politiques ou leurs prétendus crimes, nos frères, eux, ont été emprisonnés en raison de leur foi forte.

Lors de la cérémonie d’ouverture de l’exposition, l’historien Detlef Garbe a déclaré : « Dès le départ, la foi et la confiance inébranlables des Témoins de Jéhovah, leur unité et leur position ferme ont fait d’eux une des cibles privilégiées de la haine des SS. [...] Grâce à leur confiance absolue dans la promesse de Dieu d’apporter le salut et leur grande solidarité, les Témoins de Jéhovah ont eu le courage de rester fidèles à leurs convictions même dans les camps de concentration. »

De même aujourd’hui, quand les Témoins de Jéhovah subissent l’opposition et les interdictions gouvernementales, comme c’est le cas en Russie, ils sont convaincus que Jéhovah continuera à les soutenir (Isaïe 54:17).