En juillet 1948, dans la ville allemande de Cassel, les Témoins de Jéhovah ont organisé un grand rassemblement, le plus grand d’Europe pendant la période d’après-guerre. Pour marquer le 70anniversaire de cette assemblée historique, les Témoins ont organisé une exposition à Cassel. En 12 jours, plus de 2 000 personnes l’ont visitée. Une chaîne de télévision et plusieurs journaux locaux ont parlé de cet évènement.

Des Témoins de Jéhovah qui étaient présents à l’assemblée de 1948 racontent leurs souvenirs.

En 1948, l’assemblée historique de Cassel a réuni jusqu’à 23 150 assistants, et 1 200 personnes se sont fait baptiser. La plupart des orateurs et un grand nombre d’assistants étaient des survivants des camps de concentration. Pour leur rendre hommage pendant la cérémonie d’ouverture de l’exposition, le directeur du mémorial du camp de concentration de Breitenau, M. Gunnar Richter, a prononcé un discours. Il a exposé les souffrances endurées par les Témoins sous le régime nazi.

Des frères et sœurs remettent en état le terrain criblé de plus de 50 cratères de bombes.

L’exposition présentait des photographies montrant la ville de Cassel pratiquement rasée suite aux affrontements de la Seconde Guerre mondiale. L’état de la ville en 1948 explique pourquoi le seul endroit que les autorités avaient pu mettre à la disposition des frères était un champ criblé de cratères de bombes. Frère Kurt Rex, qui était présent à l’assemblée de 1948, a raconté le travail qu’il a fallu alors effectuer pendant près de quatre semaines pour préparer le terrain : « C’était un travail très éprouvant physiquement. Dans un premier temps, nous avons dû utiliser des seaux pour vider les cratères qui étaient pleins d’eau. Ce n’est qu’ensuite que nous avons pu commencer le gros du travail, qui consistait à remplir les cratères de pierres et de gravats provenant des maisons en ruine du quartier. Niveler le sol a aussi été une tâche pénible, parce que nous n’avions pas d’engins ni d’outils adaptés. Comme il n’arrêtait pas de pleuvoir, nous étions constamment mouillés. » Malgré la pluie incessante, nos frères ont transporté quelque 10 000 mètres cubes de pierres et de gravats.

Assemblée de Cassel en 1948 : quelques-uns des plus de 23 000 assistants.

Dans le discours d’inauguration de l’exposition, Wolfram Slupina, un représentant du siège des Témoins de Jéhovah d’Allemagne, a décrit l’état d’esprit qui animait nos frères et sœurs pendant qu’ils préparaient l’assemblée de 1948 : « Après leur libération des camps de concentration, ils ne s’apitoyaient pas sur eux-​mêmes et ils n’avaient pas soif de vengeance. Leur liberté retrouvée les faisait littéralement aller de l’avant. »

Puis Esther Kalveram, conseillère municipale, s’est adressée à l’auditoire en tant que représentante de la ville de Cassel. Elle a déclaré : « Ce rassemblement a été un évènement exceptionnel, non seulement pour les Témoins de Jéhovah, mais aussi pour la ville de Cassel. »

L’assemblée de Cassel en 1948 et l’exposition de 2018 qui marque son 70anniversaire prouvent que le peuple de Jéhovah est déterminé à se rassembler pour recevoir une instruction biblique, même face à d’énormes obstacles (Psaume 35:18).