Aller au contenu

Bahram et son épouse, Gulzira

24 OCTOBRE 2016
TURKMÉNISTAN

Bahram Hemdemov sera-t-il libéré lors de la prochaine amnistie ?

En février 2016, les autorités du Turkménistan ont déclaré une amnistie et ont libéré des centaines de prisonniers. Bahram Hemdemov n’a cependant pas été relâché. Un peu moins de trois mois plus tard, la Cour suprême du Turkménistan a rejeté le recours en appel concernant la condamnation et la peine de prison de M. Hemdemov. Le 15 août 2016, son avocat a déposé une plainte auprès du Comité des droits de l’homme de l’ONU.

Persécution religieuse des Témoins de Jéhovah de Turkmenabat

Au moment de son arrestation en mars 2015, M. Hemdemov accueillait paisiblement des amis Témoins à son domicile, où se tenait un office religieux. Des officiers de police ont tout à coup fait irruption chez lui sans mandat. Ils ont perquisitionné sa maison, ont saisi certains de ses effets personnels et ont traité brutalement les autres Témoins présents.

Un avocat de M. Hemdemov a déclaré : « Les officiers de police ont pris à part Bahram Hemdemov et l’ont sévèrement battu pour intimider les Témoins de Turkmenabat. » Malgré les mauvais traitements que lui ont infligés les autorités, M. Hemdemov n’a pas transigé avec ses croyances.

L’espoir d’une libération

Les Témoins de Jéhovah espèrent que les autorités du Turkménistan libéreront prochainement M. Hemdemov. Ce serait un geste bienveillant de la part de M. Gurbanguly Berdimuhamedov, président du Turkménistan, de libérer M. Hemdemov lors de la prochaine amnistie.

M. Hemdemov manque terriblement à Gulzira, son épouse, et à ses quatre enfants ainsi qu’à ses amis Témoins. Tous attendent avec impatience son retour. Les Témoins de Jéhovah du Turkménistan demandent respectueusement aux autorités de leur permettre d’exercer leur culte paisiblement sans craindre l’intervention des forces de l’ordre.