Aller au contenu

30 MAI 2017
RUSSIE

La Cour suprême de Russie examinera l’appel des Témoins de Jéhovah le 17 juillet 2017

Les Témoins de Jéhovah de Russie ont fait appel de la décision de la Cour suprême qui a rendu effective l’interdiction de leur culte. La décision du 20 avril, rendue par le juge Yuriy Ivanenko, a mis un terme à l’ensemble des activités des entités juridiques des Témoins dans tout le pays. Trois juges de la chambre d’appel de la Cour suprême examineront l’appel des Témoins le 17 juillet 2017.

L’appel des Témoins vise l’annulation complète de la décision rendue par la Cour suprême et met en évidence le fait que cette décision ne s’appuie sur aucune preuve concrète et que les Témoins de Jéhovah ne sont en aucun cas coupables d’activités extrémistes. L’appel souligne aussi que les accusations qui ont mené à la décision de la Cour suprême sont les mêmes que celles invoquées par les autorités pour persécuter les Témoins à l’époque soviétique. Ces Témoins ont été plus tard disculpés et blanchis de ces accusations. L’appel fait également ressortir le fait que le jugement entrave la liberté de religion, liberté garantie par la Constitution et par les engagements internationaux dont la Russie est signataire.

La décision de la Cour suprême a d’ores et déjà des répercussions sur les Témoins. Cette situation rappelle l’oppression qu’ils ont vécue sous le régime communiste. Des Témoins sont poursuivis en justice pour « activités extrémistes », d’autres sont licenciés, des élèves Témoins subissent des pressions de la part de leurs professeurs devant leurs camarades. Des Salles du Royaume ont été vandalisées, et deux maisons appartenant à des Témoins ont été incendiées et complètement détruites.

Les Témoins de Jéhovah du monde entier espèrent que la chambre d’appel de la Cour suprême de Russie constatera que le jugement précédent est injuste et qu’elle l’annulera pour protéger la liberté de religion et assurer la sécurité des Témoins de Jéhovah de Russie.