« C’est un exemple choquant d’une mauvaise loi que l’on détourne à des fins encore plus mauvaises. »

Spécialiste du droit international des droits de l’homme et Représentant du Royaume-Uni auprès de la Commission de Venise