Aller au contenu

4 OCTOBRE 2017
RUSSIE

La cour d’appel maintient Dennis Christensen en détention provisoire

Le 28 septembre 2017, au terme de trois heures d’audience, le tribunal régional d’Oriol a rejeté le recours en appel visant à libérer Dennis Christensen, un Témoin de Jéhovah de nationalité danoise : il sera maintenu en détention provisoire jusqu’au 23 novembre 2017.

En juillet, une juridiction inférieure avait injustement prolongé sa détention jusqu’en novembre, vraisemblablement pour permettre à l’accusation de réunir des « preuves » à l’appui de ses allégations selon lesquelles M. Christensen s’est rendu coupable d’extrémisme. Le 4 septembre 2017, la Cour européenne des droits de l’homme, saisie par les avocats de M. Christensen, a entamé l’examen de l’affaire en envoyant à la Fédération de Russie une série de questions portant sur la violation des droits de l’accusé.

Le procès de M. Christensen retient l’attention de la communauté internationale, car il s’agit d’une des premières fois, depuis l’ère soviétique, que la Russie emprisonne un Témoin pour la simple pratique de sa foi.