Dès le début de l’audience qui s’est tenue aujourd’hui à la Cour suprême de Russie, le ministère de la Justice a déclaré qu’il était nécessaire d’interdire toutes les entités légales des Témoins de Jéhovah parce que des juridictions inférieures avaient conclu que certaines d’entre elles s’étaient livrées à des activités extrémistes. Le juge a alors demandé au représentant du ministère de la Justice en quoi les agissements des huit associations mises en cause pouvaient justifier une action en justice contre le Centre administratif et les 395 autres entités cultuelles des Témoins de Jéhovah de Russie. Il a aussi demandé quelles seraient les conséquences de la dissolution de toutes ces entités sur le culte des Témoins. À plusieurs reprises, il a demandé en quoi les Témoins constituaient une menace pour l’ordre et la sécurité. Les questions posées par les avocats de la défense ont dévoilé les intentions du ministère de la Justice : dissoudre les entités légales des Témoins de Jéhovah mais aussi interdire leur religion.

L’audience reprendra le 7 avril 2017 à 10 heures.