Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

14 OCTOBRE 2016
RUSSIE

Un tribunal russe rejette le recours contre la mise en garde du procureur général

Le 12 octobre 2016, le tribunal du district de Tverskoy à Moscou a rejeté le recours en appel des Témoins de Jéhovah. Ces derniers avaient contesté la légalité de la mise en garde émise par le procureur général à l’encontre de leur Centre administratif, situé près de Saint Pétersbourg. Cette mise en garde, datée du 2 mars 2016, avançait que certaines associations cultuelles des Témoins de Jéhovah étaient impliquées dans des « activités extrémistes ». Comme le Centre administratif est le siège national des Témoins de Jéhovah, il doit donc en être tenu pour responsable. Les prétendues « activités extrémistes » reposent en fait sur des preuves fabriquées de toutes pièces et sur de faux témoignages orchestrés par les autorités locales. Durant l’audience, le juge n’a pas autorisé les accusés à produire leurs témoins ni à montrer les enregistrements vidéo prouvant qu’à plusieurs reprises des ouvrages dits « extrémistes » avaient été introduits dans les lieux de culte des Témoins de Jéhovah pour les incriminer.

Les Témoins de Jéhovah comptent faire appel de cette décision auprès du tribunal municipal de Moscou. Si ce tribunal statue contre eux, la mise en garde du procureur général deviendra exécutoire, ce qui menacerait la liberté religieuse des Témoins de Jéhovah de Russie. À cause de cette décision en défaveur des Témoins ainsi que des dernières preuves qui ont été forgées de toutes pièces pour accréditer la thèse d’activités « extrémistes », le procureur général pourrait lancer une procédure juridique pour liquider leur Centre administratif.