Le 12 mai 2015, le tribunal du district de Gwangju a jugé que trois Témoins de Jéhovah n’étaient pas coupables d’insoumission. En rendant la décision, le doyen des juges Choi, Chang-seok a déclaré : « Il faut interpréter la liberté de conscience garantie par la Constitution et le devoir de défense nationale d’une manière harmonieuse. » Il a ajouté : « Quand les droits fondamentaux entrent en conflit avec les autres intérêts constitutionnels, comme les devoirs du citoyen, il convient d’interpréter la loi pour concilier les deux intérêts du mieux possible. » Les Témoins pensent que le procureur va faire appel de la décision dans la semaine à venir.