Aller au contenu

13 DÉCEMBRE 2016
AZERBAÏDJAN

Des Témoins de Jéhovah font appel après avoir été condamnés pour avoir parlé de leurs croyances

Des Témoins de Jéhovah font appel après avoir été condamnés pour avoir parlé de leurs croyances

Le 2 décembre 2016, les services de police de Goranboy en Azerbaïdjan ont assigné Ziyad Dadashov à comparaître devant le tribunal pour ses activités religieuses en tant que Témoin de Jéhovah. Quatre hommes de son village ont attesté que M. Dadashov avait parlé de ses croyances et proposé des publications bibliques. Le juge Shirzad Huseynov du tribunal de Goranboy l’a déclaré coupable d’activités religieuses illégales * et l’a condamné à une amende de 1 500 manat (environ 800 euros). M. Dadashov pense ne pas mériter cette condamnation. Il va faire appel de cette décision.

Dans la même région, Jaarey Suleymanova et Gulnaz Israfilova rendaient visite depuis plusieurs mois à une femme qui appréciait leurs discussions bibliques. Par la suite, les services de police de Goranboy ont accusé les deux femmes Témoins de participer à des activités religieuses « en dehors de la zone légale ». Le 17 novembre 2016, le juge Ismayil Abdurahmanli du tribunal de Goranboy les a toutes deux condamnées à une amende de 2 000 manat (plus de 1 000 euros). Elles font appel de leur condamnation.

Jason Wise, spécialiste en droit international relatif aux droits de l’homme, fait ce constat : « La discrimination contre les Témoins de Jéhovah en Azerbaïdjan est un manque de respect pour la Convention européenne. Les actions menées par les autorités de Goranboy sont en contradiction avec les principes de liberté de croyances religieuses que le pays déclare soutenir. »

^ § 1 Les Témoins de Jéhovah sont légalement enregistrés comme religion à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Sur la base de l’article 515.0.4 du code des infractions administratives, M. Dadashov a été accusé d’appartenir à « une association religieuse qui exerce ses activités en dehors des zones légales ».