Aller au contenu

5 FÉVRIER 2015
ARMÉNIE

L’Arménie met en place le service civil de remplacement avec succès

Un an après sa mise en place, le programme de service civil de remplacement a pris un bon départ. Les premiers jeunes hommes à participer à ce nouveau programme sont Témoins de Jéhovah. Ils réalisent des travaux d’utilité publique au lieu de purger des peines de prison comme objecteurs de conscience.

En Arménie, depuis 1985, les jeunes Témoins objecteurs de conscience n’avaient pas d’autre choix que d’aller en prison. Puisqu’il n’y avait pas de loi qui prévoyait de service civil de remplacement, en l’espace de 20 ans, plus de 450 Témoins ont été emprisonnés, souvent dans de terribles conditions. En juin 2013, la situation a changé quand l’Arménie a adopté des amendements concernant la loi en vigueur sur le service civil de remplacement.

Le 23 octobre 2013, la Commission républicaine d’Arménie a fait droit aux premières demandes de service civil de remplacement concernant 57 objecteurs de conscience, tous Témoins de Jéhovah *. Plus tard, la Commission a intégré d’autres Témoins au programme. La semaine du 13 janvier 2014, 71 jeunes Témoins ont commencé leur mission. Fin 2014, 126 Témoins travaillaient dans une forme de service civil de remplacement.

Succès du programme

Le succès du programme de service civil de remplacement est attesté par les commentaires des directeurs, des responsables et des collègues des jeunes Témoins. Ils ont remarqué leur conscience professionnelle, leur attitude volontaire et leur comportement irréprochable. Plusieurs membres de la Commission ont reconnu que les Témoins rendent un service précieux au gouvernement arménien et accomplissent consciencieusement leur devoir.

  • « Vous faites un travail formidable pour le pays, malgré un salaire de misère. On voit que vous travaillez dur » (responsable des services à la collectivité de la ville d’Erevan, district de Shengavit).

  • « Félicitations ! Vous vous efforcez de vivre selon les principes chrétiens et en même temps vous essayez d’être utiles à la société » (infirmière dans un orphelinat où des Témoins effectuent leur service civil).

  • « Est-ce qu’il y en a d’autres comme vous ? Qu’ils viennent travailler pour moi ! » (directeur des services à la collectivité de la ville d’Erevan, district d’Arabkir).

Des Témoins qui effectuent leur service civil de remplacement ont participé au nettoyage et à l’embellissement de la place de la République d’Erevan.

Les Témoins inscrits au programme de service civil de remplacement ont fait, eux aussi, des commentaires positifs.

  • « J’apprécie la sympathie et le respect que mes collègues ont pour moi. Une fois, comme j’étais malade, j’ai dû rester à la maison, et ils m’ont appelé pour prendre de mes nouvelles. Je vois ce service comme une bénédiction parce que ça me permet de servir Dieu sans aucune contrainte » (Gevorg Taziyan, chauffeur de l’adjoint de la division territoriale du ministère des Situations d’urgence).

  • « Au travail, on a de bons rapports avec la direction et le personnel. Leur intérêt pour nous nous poussait à nous intéresser à eux. Quand on nous donnait du travail qu’on n’était pas censé faire, on le faisait quand même du mieux possible » (Samvel Abrahamyan, gardien à l’hôpital psychiatrique de Sevan).

  • « On est 13 à avoir commencé à travailler au ministère des Situations d’urgence, le 14 janvier 2014. Jusqu’à maintenant, on a d’excellentes relations avec tout le monde. On n’a eu aucun désaccord avec nos responsables. Ils sont impressionnés par la façon dont on travaille ensemble » (Artsrun Khachatryan, gardien au ministère des Situations d’urgence).

Une des clés du succès immédiat du programme de service civil de remplacement a été la coopération des directeurs et des responsables, ainsi que l’attitude positive et la conscience professionnelle des Témoins. Les Témoins de Jéhovah d’Arménie sont reconnaissants de pouvoir servir leur pays sans transiger avec leurs croyances religieuses ou sans être emprisonnés pour objection de conscience.