Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

26 MAI 2017
RUSSIE

Russie : un Témoin de Jéhovah danois est arrêté et incarcéré après une descente de police lors d’un office chrétien

Russie : un Témoin de Jéhovah danois est arrêté et incarcéré après une descente de police lors d’un office chrétien

NEW YORK. À la suite de la décision prise le 20 avril 2017 par la Cour suprême de Russie contre les Témoins de Jéhovah, un ressortissant danois a été arrêté avec des citoyens russes dans la soirée du 25 mai 2017, au cours d’un office chrétien paisible interrompu par une descente de police.

Dennis Christensen

Au moins 15 agents lourdement armés appartenant à la police et au Service fédéral de sécurité (FSB) ont fait irruption lors d’un office chrétien paisible organisé par les Témoins de Jéhovah dans la ville d’Oriol, appelée aussi Orel (photo ci-dessus). Les policiers ont pris les pièces d’identité de tous les assistants et ont saisi leurs appareils électroniques. Le FSB a également placé en garde à vue Dennis Christensen, un Témoin de Jéhovah de nationalité danoise. Peu après, des officiers de police ont perquisitionné quatre domiciles de Témoins d’Oriol.

Aujourd’hui, le tribunal du district d’Oriol a accepté la requête du FSB et a ordonné que M. Christensen, qui a passé toute la nuit en garde à vue, soit placé en détention provisoire jusqu’à ce que les services secrets aient achevé leur enquête pénale. S’il est reconnu coupable, M. Christensen pourrait être condamné à une longue peine d’emprisonnement.

Cette descente de police vient s’ajouter aux plus de 40 agressions perpétrées par les autorités et d’autres personnes contre les Témoins de Jéhovah après que la Cour suprême russe les a qualifiés d’extrémistes et dissous leur Centre administratif ainsi que leurs 395 associations cultuelles.

Des vandales ont incendié une maison accueillant des offices religieux.

À Saint-Pétersbourg, quelques heures à peine après cette décision rendue par la Cour suprême le 20 avril, un groupe d’hommes a vandalisé le plus grand lieu de culte des Témoins de Jéhovah de Russie et a même menacé de s’en prendre aux assistants. D’autres actes de vandalisme ont ciblé des lieux de culte, et même des logements de Témoins, à Kaliningrad, Moscou, Penza, Rostov, Saint-Pétersbourg, Sverdlovsk, Voronej et Krasnoïarsk. Le 24 mai 2017, dans la ville de Zheshart (République des Komis), une maison où les Témoins de Jéhovah avaient l’habitude de se réunir a été ravagée par un incendie criminel. Outre les descentes de police et les actes de vandalisme, des Témoins ont subi des attaques et des menaces personnelles au travail et à l’école, ou ont perdu leur emploi.

David Semonian, un porte-parole international au siège mondial des Témoins, déclare : « Les Témoins de Jéhovah du monde entier sont désormais encore plus inquiets pour leurs coreligionnaires de Russie. Il ne fait pas de doute que ces évènements inquiétants sont les répercussions de la décision prise injustement à notre encontre par la Cour suprême russe. Nous avons officiellement interjeté appel de cette décision le 19 mai 2017. La Russie aura ainsi une nouvelle occasion de mettre un terme à ces actions injustifiées et injustifiables visant les Témoins de Jéhovah. Nous sommes également en train de déposer plainte contre l’emprisonnement arbitraire de notre coreligionnaire, Dennis Christensen. »

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55