NEW YORK. Aujourd’hui, la Cour suprême de Russie a commencé l’examen de la requête du ministère de la Justice visant à dissoudre le siège national des Témoins de Jéhovah. La cour a annoncé une suspension de l’audience, qui reprendra jeudi 6 avril 2017 à 14 heures.

Le 30 mars 2017, les Témoins avaient présenté une demande reconventionnelle à la Cour contre le ministère de la Justice. Cette demande a été rejetée par la Cour aujourd’hui, avant la suspension de l’audience. De plus, la Cour a refusé de laisser témoigner les experts qui devaient s’exprimer à propos des fondements de la requête du ministère de la Justice, ainsi que les personnes qui ont assisté à la falsification des preuves à charge contre les organisations locales des Témoins de Jéhovah.

Le caractère exceptionnel de cette affaire lui a valu d’être couverte par la presse internationale, comme l’illustrent un article du magazine Time, mis en ligne le 4 avril (« La Cour suprême de Russie envisage de frapper d’illégalité le culte des Témoins de Jéhovah »), ainsi qu’un article en couverture de l’édition du 5 avril du New York Times (« Pacifiste, chrétien et menacé d’être interdit pour “extrémisme” par la Russie »).

David Semonian, porte-parole des Témoins de Jéhovah à leur siège mondial de New York, déclare : « Nous espérons fermement que la Cour suprême de Russie défendra le droit de nos coreligionnaires russes à pratiquer librement leur culte paisible. Partout dans le monde, des millions de personnes vont observer attentivement comment l’affaire va évoluer et si la Fédération de Russie va agir pour protéger ses citoyens Témoins de Jéhovah qui sont respectueux des lois. »

Contacts presse :

International : David. Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

Russie : Yaroslav Sivulskiy, tél. :+7 812 702 2691

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55