Le 29 juin 2017, un tribunal du Kazakhstan a ordonné la cessation des activités du siège national des Témoins de Jéhovah d’Almaty (Kazakhstan) pour une durée de trois mois. Cette condamnation a été assortie d’une amende de 680 000 KZT (environ 2 000 euros).

Le tribunal a prononcé cette décision à la suite d’une descente de police menée par les autorités dans les locaux du siège national le 17 mai 2017. L’opération avait donné lieu à une démonstration de force impressionnante faisant intervenir 40 policiers armés, dont certains étaient cagoulés. Les Témoins envisagent de porter plainte.

Le 5 juin 2017, la police a inspecté les locaux de la filiale, à la suite de quoi les autorités ont affirmé que certaines réglementations n’avaient pas été respectées. Les Témoins ont contesté les conclusions de cette enquête menée sans aucun respect des procédures légales.

Ces récents incidents au Kazakhstan rappellent les intimidations policières et l’intolérance religieuse que subissent les Témoins de Jéhovah en Russie, où l’État a fermement interdit leurs activités. Les Témoins ont l’intention de faire appel de la décision du 29 juin et doivent déposer leur requête avant le 14 juillet 2017.

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

Kazakhstan : Bekzat Smagulov, tél. : +7 747 671 45 01

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55