NEW YORK. Tandis que l’épidémie mortelle d’Ébola dévaste l’Afrique de l’Ouest, les Témoins de Jéhovah poursuivent leurs actions préventives en informant les membres de leurs assemblées de fidèles au sujet de la maladie.

Dès qu’ils ont appris que le virus Ébola avait été détecté en Guinée et qu’il avait rapidement gagné la Sierra Leone et le Libéria voisins, les sièges des Témoins de Jéhovah de la région ont immédiatement envoyé des lettres à toutes les assemblées de fidèles de ces trois pays pour les alerter. Ces lettres reprenaient des consignes et des suggestions données par les administrations locales ; elles expliquaient les dangers du virus, comment il se transmet et les mesures préventives à prendre pour lutter contre la propagation de la maladie. « Nous sommes dans une région où les maladies ne sont pas bien comprises, et où les rumeurs erronées sur l’origine du virus Ébola étaient répandues, explique Collin Attick, porte-parole des Témoins de Jéhovah de Sierra Leone. Du coup, dans un premier temps, beaucoup ne savaient pas quoi faire. Mais quand les membres de nos assemblées de fidèles ont entendu les instructions données à la Salle du Royaume [leur lieu de culte], ils ont rapidement pris des mesures concrètes. »

En juillet, les ministres itinérants des Témoins de Jéhovah ont commencé une tournée de visites spéciales de deux jours dans les assemblées locales de Sierra Leone et de Guinée. Ils présentent à cette occasion un discours intitulé « L’obéissance sauve des vies ». L’objectif est double : sensibiliser aux précautions à prendre pour prévenir la maladie, et encourager à continuer de suivre les dernières recommandations disponibles. Ces visites vont se poursuivre jusqu’en novembre 2014. Par ailleurs, les Témoins ont installé des stations de lavage des mains contenant de l’eau javellisée à l’entrée de chacun de leur lieu de culte en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. La plupart des Témoins de ces pays ont suivi ce modèle en installant une station de lavage des mains chez eux.

Par mesure de précaution, une famille de Témoins respecte la quarantaine imposée à Dolo, une ville à l’est de Monrovia, au Libéria. La quarantaine a été levée le 8 septembre 2014.

Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé du 1er octobre 2014 a fait état de 7 178 cas de contamination et de plus de 3 300 victimes du virus Ébola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest. Mais on s’attend à ce que les chiffres augmentent. Au 2 octobre, sur les 2 800 Témoins de Guinée et de Sierra Leone, une femme qui était infirmière a contracté le virus Ébola et est décédée le 25 septembre 2014. Sur les 6 365 Témoins du Libéria, 10 sont morts de la fièvre, dont 6 professionnels de la santé. Bien que le virus ait aussi touché le Nigéria récemment, aucun Témoin de ce pays n’a contracté la maladie. De plus, selon les informations rapportées, aucun missionnaire Témoin dans ces pays n’a été infecté. Alors que le virus se répandait, beaucoup de ces missionnaires étaient à l’étranger en vacances ou assistaient à de grands rassemblements en Europe et aux États-Unis. Depuis peu, certains ont repris leur activité missionnaire, tout en suivant de près les précautions nécessaires et les directives du siège des Témoins qui s’occupe de leur région. D’autres missionnaires doivent encore attendre avant de pouvoir revenir à cause des restrictions sur les vols aériens ou pour d’autres raisons.

Une station de lavage des mains aux abords d’une Salle du Royaume de la Sierra Leone.

Des comités de secours composés de bénévoles Témoins aident les Témoins des pays d’Afrique de l’Ouest durement touchés par Ébola à pourvoir aux besoins de leur famille et de leurs coreligionnaires. « Les principes de la Bible sur la propreté et la quarantaine nous aident à faire face à la situation, commente Thomas Nyain, porte-parole des Témoins du Libéria. Les Témoins de Jéhovah ne pratiquent pas les rites funéraires contraires à la Bible. Cela s’avère être une protection pour tous nos fidèles, particulièrement en cette période de crise. »

En Sierra Leone, un message diffusé sur une station de radio locale a souligné l’aide que les Témoins de Jéhovah ont apportée aux membres de leurs assemblées de fidèles et aux personnes de leur entourage dans la prévention contre le virus Ébola. Les autorités de la région ont demandé au comité de secours des Témoins d’assister les administrations locales.

« Il est encourageant pour nous de voir nos compagnons d’Afrique de l’Ouest continuer avec prudence leurs activités cultuelles et leur œuvre d’enseignement de la Bible dans toute la mesure du possible, observe J. Brown, porte-parole international au siège mondial des Témoins à New York. Nous pensons à nos frères et sœurs spirituels et aux personnes qui doivent faire face aux effets du virus Ébola, et nous prions pour eux. »

Contacts presse :

International : J. Brown, service d’information, tél. : +1 718 560 5000

Guinée : Thierry Pourthié, tél. : +224 631 40 96 50

Libéria : Thomas Nyain, tél. : +231 886 513 414

Nigéria : Paul Andrew, tél. : +234 7080 662 020

Sierra Leone : Collin Attick, tél. : +232 77 850 790

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55