EREVAN, Arménie. Le 12 novembre 2013, l’Arménie a libéré les 14 derniers Témoins de Jéhovah emprisonnés pour avoir refusé d’être incorporés dans l’armée. Au total, 28 objecteurs de conscience Témoins de Jéhovah ont été relâchés depuis le 8 octobre 2013. Ces libérations marquent un tournant. En effet, l’Arménie refusait jusque-là de reconnaître le droit à l’objection de conscience, ce qui a entraîné l’emprisonnement de plus de 450 jeunes Témoins durant les 20 dernières années. Aujourd’hui, pour la première fois depuis 1993, il n’y a plus aucun objecteur de conscience Témoin de Jéhovah en prison en Arménie.

Les 8 et 9 octobre 2013, l’Arménie avait libéré huit Témoins à la suite d’une amnistie qui réduisait leur peine de six mois. Le 24 octobre, six autres détenus avaient été relâchés : ils ont été les premiers à bénéficier des amendements adoptés le 8 juin 2013 concernant la loi en vigueur en Arménie sur le service civil de remplacement. Ces amendements autorisent les objecteurs de conscience à faire une demande pour effectuer, à la place d’une peine d’emprisonnement, un service civil qui n’est pas sous le contrôle de l’armée.

Plus de 90 Témoins ont demandé à profiter de cette nouvelle disposition. Les 23 octobre et 12 novembre 2013, la Commission républicaine a examiné et accepté les demandes de 71 de ces jeunes hommes. Elle a signalé qu’elle avait l’intention de traiter rapidement les demandes en attente.

David Semonian, porte-parole des Témoins de Jéhovah à New York, où se situe leur siège mondial, déclare : « Nous sommes heureux que le gouvernement arménien ait libéré ces jeunes hommes et que ce problème de longue date semble résolu. »

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 718 560 5000

Arménie : Tigran Harutyunyan, tél. : +374 93 900 482