La traduction en langue des signes québécoise comble un besoin

La traduction en langue des signes québécoise comble un besoin

Dans la partie francophone de l’est du Canada, la plupart des sourds s’expriment en langue des signes québécoise (LSQ) *. Comme il n’y a que 6 000 personnes sourdes dans cette région, il existe peu de publications dans cette langue. Cependant, pour aider ces personnes à comprendre la Bible, les Témoins de Jéhovah ont récemment intensifié leurs efforts pour produire en LSQ des publications gratuites d’une grande qualité.

Pour comprendre pourquoi ces efforts de traduction ont tant d’importance, intéressons-nous à l’histoire de Marcel. Marcel est né en 1941 dans la province de Québec. À l’âge de deux ans, il a contracté une méningite et a perdu l’ouïe. « À neuf ans, j’ai commencé à fréquenter une école pour les sourds où j’ai appris la LSQ, raconte-t-il. Il existait des livres pour enseigner les bases de la langue des signes, mais rien en langue des signes. »

Pourquoi est-il important de produire des publications en LSQ ? Marcel répond : « Les sourds souhaitent avoir des informations dans une langue qu’ils peuvent pleinement comprendre sans avoir à se heurter à la barrière de la langue. Comme il n’y a pas de publications en LSQ, on doit se contenter de celles pour les entendants. Mais on passe à côté de tellement d’informations ! »

Pour combler les besoins de Marcel et d’autres sourds qui s’expriment en LSQ, les Témoins de Jéhovah ont édité leur première publication dans cette langue en 2005. Récemment, ils ont agrandi leur bureau de traduction à Montréal (Québec). L’équipe est maintenant composée de sept volontaires à plein temps et d’une dizaine d’autres à temps partiel. Ils sont organisés en trois équipes de traduction et disposent de deux studios équipés de matériel professionnel pour produire les vidéos en LSQ.

Les personnes qui s’expriment en LSQ apprécient la qualité des publications produites par les Témoins de Jéhovah. Stéphan Jacques, directeur adjoint de l’Association des Sourds de l’Estrie *, déclare : « Je trouve leurs publications très bien faites. Les signes sont vraiment clairs et les expressions de visages sont belles. Ce que j’apprécie aussi, c’est le fait que dans ces vidéos, les personnes qui signent sont bien habillées. »

La Tour de Garde, une revue que les Témoins de Jéhovah du monde entier utilisent chaque semaine durant leurs offices, est maintenant disponible en LSQ *. Elle est destinée aux 220 Témoins de Jéhovah et à tous ceux qui viennent assister aux offices en LSQ tenus au Québec par sept assemblées de fidèles et groupes. De plus, les Témoins de Jéhovah continuent de publier en ligne un nombre croissant de vidéos en LSQ, dont des cantiques encourageants basés sur la Bible.

Marcel, déjà cité, est très heureux d’avoir accès à plus de publications en LSQ. Il aime particulièrement celles produites par les Témoins de Jéhovah : « C’est un bonheur de voir toutes ces vidéos en LSQ sur jw.org ! Quand je vois tout ce qui est disponible dans ma langue, je suis vraiment content ! »

^ paragraphe 2 Même si la LSQ présente des éléments communs avec la langue des signes américaine, plus répandue, il s’agit d’une langue des signes à part entière.

^ paragraphe 6 Une association caritative québécoise en faveur des sourds.

^ paragraphe 7 Le premier numéro de l’édition mensuelle d’étude de La Tour de Garde en LSQ est celui de janvier 2017.