Aller au contenu

Aller au sommaire

Laisse les lois et les principes de Dieu éduquer ta conscience

Laisse les lois et les principes de Dieu éduquer ta conscience

« Tes rappels occupent mes pensées » (PS. 119:99).

CANTIQUES : 61, 69

1. Cite une chose qui nous rend supérieurs aux animaux.

JÉHOVAH nous a fait un don précieux : la conscience. C’est une des choses qui nous rendent supérieurs aux animaux. Qu’est-​ce qui montre qu’Adam et Ève avaient une conscience ? Le fait qu’après avoir désobéi à Dieu, ils se sont cachés. C’était le signe qu’ils avaient mauvaise conscience.

2. En quel sens la conscience est-​elle comparable à une boussole ? (voir l’illustration du titre).

2 La conscience est un sens naturel du bien et du mal, qui peut nous guider dans la vie. Si notre conscience n’est pas bien éduquée, nous sommes comme un bateau dont la boussole est déréglée. Ce bateau est en danger, car les vents et les courants peuvent l’entraîner dans la mauvaise direction. Par contre, si notre conscience est bien éduquée, elle est pour nous un guide sûr, comparable à une boussole bien réglée qui permet à un bateau de rester dans la bonne direction.

3. Que peut-​il arriver si notre conscience n’est pas bien éduquée ?

3 Si notre conscience n’est pas bien éduquée, elle ne pourra pas nous retenir de mal agir (1 Tim. 4:1, 2). Elle risque même de nous convaincre que « le mal est bien » (Is. 5:20). Jésus a dit à ses disciples : « L’heure vient où tout homme qui vous tuera pensera avoir offert un service sacré à Dieu » (Jean 16:2). C’était le cas par exemple de ceux qui ont tué le disciple Étienne (Actes 6:8, 12 ; 7:54-60). Et depuis toujours, des fanatiques religieux commettent des atrocités telles que des meurtres en affirmant agir au nom de Dieu. Mais en réalité, leur comportement est contraire à ses lois (Ex. 20:13). De toute évidence, leur conscience est loin d’être un guide sûr !

4. Que faire pour que notre conscience fonctionne correctement ?

4 Que faire pour que notre conscience fonctionne correctement ? Les lois et les principes de la Parole de Dieu sont « utile[s] pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre, pour discipliner dans la justice » (2 Tim. 3:16). Nous devons donc étudier la Bible régulièrement, réfléchir attentivement à ce qu’elle dit, et appliquer ce que nous lisons. Ainsi, nous apprendrons à penser davantage comme Jéhovah, et notre conscience deviendra un guide sûr. Voyons comment les lois et les principes de Jéhovah peuvent nous aider à éduquer notre conscience.

LAISSE LES LOIS DE DIEU TE GUIDER

5, 6. Quels bienfaits nous procurons-​nous en obéissant aux lois de Dieu ?

5 Pour que les lois de Dieu nous soient utiles, nous ne devons pas seulement les lire ou les connaître. Nous devons les aimer et les respecter. La Bible nous dit : « Haïssez ce qui est mauvais et aimez ce qui est bon » (Amos 5:15). Mais comment y arriver ? Nous devons apprendre à voir les choses comme Jéhovah les voit. Illustrons : Imagine que tu aies du mal à dormir. Ton médecin te conseille de manger plus sainement, de faire plus d’exercice et d’effectuer d’autres changements dans ton mode de vie. Tu fais ce qu’il te dit, et ça marche ! Tu serais sans doute reconnaissant à ton médecin pour ses bons conseils.

6 Pareillement, notre Créateur nous a fourni des lois qui peuvent nous protéger des conséquences d’une mauvaise conduite et améliorer notre vie. Pense par exemple à ses lois sur le mensonge, la tromperie, le vol, l’immoralité sexuelle, la violence et le spiritisme (Prov. 6:16-19 ; Rév. 21:8). En y obéissant, nous nous procurons de nombreux bienfaits, ce qui renforce notre amour pour Jéhovah et ses lois.

7. Comment la lecture et la méditation des récits bibliques peuvent-​elles nous aider ?

7 Pour haïr le mal, nous n’avons pas besoin de faire nous-​mêmes la triste expérience de ce qui arrive quand on désobéit aux lois de Dieu. Nous pouvons tirer leçon des fautes de certains personnages bibliques. Proverbes 1:5 déclare : « Un sage écoutera et gagnera en enseignement. » Dieu nous donne le meilleur enseignement qui soit. Pense par exemple aux souffrances que le roi David a connues après avoir désobéi à Jéhovah en couchant avec Bethsabée (2 Sam. 12:7-14). En relisant ce récit, demande-​toi : « Comment David aurait-​il pu éviter ces souffrances ? Que ferais-​je face à une tentation du même genre ? Est-​ce que je céderais comme David, ou est-​ce que je fuirais comme Joseph ? » (Gen. 39:11-15). En réfléchissant aux conséquences dramatiques du péché, nous haïrons de plus en plus ce qui est mauvais.

8, 9. a) Dans quelle situation notre conscience peut-​elle nous être utile ? b) Quel lien y a-​t-​il entre les principes bibliques et notre conscience ?

8 Nous veillons certainement à ne pas pratiquer les choses que Jéhovah déteste. Mais que faire dans une situation pour laquelle il n’y a pas de lois précises dans la Bible ? Comment savoir ce que Jéhovah veut que nous fassions ? C’est là que notre conscience éduquée par la Bible peut nous être utile.

9 Comme Jéhovah nous aime, il nous a donné des principes qui peuvent guider notre conscience. Il explique : « Moi, Jéhovah, je suis ton Dieu, Celui qui t’enseigne pour ton profit, Celui qui te fait cheminer sur le chemin où tu dois marcher » (Is. 48:17, 18). Quand nous réfléchissons attentivement aux principes bibliques qui s’appliquent à notre situation et que nous les laissons toucher notre cœur, nous corrigeons, dirigeons et modelons notre conscience. Cela nous aide à prendre de bonnes décisions.

LAISSE LES PRINCIPES DE DIEU TE GUIDER

10. a) Qu’est-​ce qu’un principe ? b) Comment Jésus s’est-​il servi de principes dans son enseignement ?

10 Un principe est une vérité fondamentale qui peut guider notre raisonnement et nous aider à prendre de bonnes décisions. Les principes de Jéhovah nous en apprennent beaucoup sur sa façon de penser et sur les raisons pour lesquelles il a donné certaines lois. Tout au long de son ministère, Jésus a enseigné des vérités fondamentales pour aider ses disciples à comprendre quelles sont les conséquences de certaines pensées ou actions. Par exemple, il a expliqué que la rancune peut mener à la violence, et les pensées immorales à l’adultère (Mat. 5:21, 22, 27, 28). Pour avoir une conscience bien éduquée, nous devons laisser les principes de Dieu nous guider. Ainsi, nos choix lui rendront gloire (1 Cor. 10:31).

Un chrétien mûr respecte la conscience des autres (voir les paragraphes 11, 12).

11. Deux chrétiens prendront-​ils forcément la même décision dans une situation donnée ?

11 Dans une situation donnée, deux chrétiens dont la conscience est éduquée par la Bible ne prendront peut-être pas la même décision. Parlons par exemple de la consommation d’alcool. La Bible n’interdit pas de boire de l’alcool, mais elle nous met en garde contre le danger de boire trop et contre l’ivresse (Prov. 20:1 ; 1 Tim. 3:8). Un chrétien juge peut-être que sa consommation d’alcool est raisonnable. Mais cela signifie-​t-​il qu’il n’a rien d’autre à prendre en compte ? Pas du tout. Même si sa conscience l’autorise à boire de l’alcool, il doit aussi tenir compte de la conscience des autres.

12. Comment les paroles de Romains 14:21 nous encouragent-​elles à respecter la conscience des autres ?

12 Paul a montré que nous devons respecter la conscience des autres quand il a écrit : « C’est bien de ne pas manger de viande, ou de ne pas boire de vin, ou de ne rien faire sur quoi ton frère trébuche » (Rom. 14:21). Même si ta conscience t’autorise à boire de l’alcool, serais-​tu prêt à renoncer à ce droit pour ne pas faire « trébucher » ton frère qui a une conscience différente ? Sans aucun doute ! Prenons le cas d’un frère qui, avant de connaître la vérité, consommait trop d’alcool. Depuis, il a décidé de ne plus en boire du tout. Tu ne voudrais certainement rien faire qui l’amènerait à retomber dans de mauvaises habitudes ! (1 Cor. 6:9, 10). C’est pourquoi, si nous recevions un tel frère chez nous, nous n’insisterions pas pour qu’il boive de l’alcool.

13. Quel exemple Timothée a-​t-​il laissé pour ce qui est de respecter la conscience des autres ?

13 Timothée était un jeune homme quand il a accepté de se faire circoncire, malgré la douleur que cela allait lui causer. Il savait que la circoncision était importante pour les Juifs auxquels il allait prêcher, et comme Paul, il ne voulait choquer personne (Actes 16:3 ; 1 Cor. 9:19-23). Es-​tu prêt toi aussi à faire des sacrifices pour le bien des autres ?

« PORTONS-​NOUS VERS LA MATURITÉ »

14, 15. a) Que faut-​il faire pour progresser en maturité ? b) Comment les chrétiens mûrs traitent-​ils les autres ?

14 Les chrétiens ne se contentent pas d’acquérir « la doctrine fondamentale concernant le Christ » ; ils cherchent aussi à progresser « vers la maturité » (Héb. 6:1). Ce n’est pas parce qu’on est dans la vérité depuis de nombreuses années qu’on devient automatiquement un chrétien mûr. Il nous faut faire des efforts pour acquérir la maturité. Nous devons approfondir notre connaissance et notre compréhension de la Bible. Il est donc nécessaire de la lire chaque jour (Ps. 1:1-3). En as-​tu fait une habitude ? Cela t’aidera à mieux comprendre les lois et les principes de Jéhovah.

15 Quelle est la loi la plus importante pour les chrétiens ? La loi de l’amour. Jésus a dit à ses disciples : « Par là tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous » (Jean 13:35). L’amour est appelé « la loi royale » et il est « l’accomplissement de la loi » (Jacq. 2:8 ). Nous ne sommes pas surpris que la Bible donne autant d’importance à cette qualité, car « Dieu est amour » (1 Jean 4:8). L’amour de Dieu ne se résume pas à un sentiment. Il s’exprime par des actions. Jean a écrit : « Par là a été manifesté dans notre cas l’amour de Dieu, parce que Dieu a envoyé son Fils unique-engendré dans le monde pour que nous puissions obtenir la vie par son intermédiaire » (1 Jean 4:9). Lorsque nous manifestons notre amour pour Jéhovah, Jésus, nos frères et les gens en général, nous montrons que nous sommes des chrétiens mûrs (Mat. 22:37-39).

Plus nous raisonnerons sur la base des principes, plus notre conscience sera un guide sûr (voir le paragraphe 16).

16. Pourquoi accorderons-​nous plus de valeur aux principes à mesure que nous acquerrons de la maturité ?

16 À mesure que tu acquerras de la maturité, tu accorderas plus de valeur aux principes. En effet, les lois s’appliquent généralement à des situations bien particulières, alors que les principes peuvent nous guider dans de nombreuses situations. Prenons un exemple : Étant donné qu’un enfant ne comprend pas que les mauvaises fréquentations sont dangereuses, ses parents lui donnent des règles pour le protéger (1 Cor. 15:33). Mais à mesure que l’enfant acquiert de la maturité, il apprend à raisonner en se servant des principes bibliques, et ces principes l’aident à choisir par lui-​même de bons amis (1 Cor. 13:11 ; 14:20). Pareillement, plus nous raisonnerons sur la base des principes, plus notre conscience sera un guide sûr. Nous comprendrons mieux ce que Dieu veut que nous fassions.

17. Pourquoi peut-​on dire que nous avons tout ce qu’il nous faut pour prendre de bonnes décisions ?

17 Nous avons tout ce qu’il nous faut pour prendre des décisions qui plaisent à Jéhovah. La Bible contient des lois et des principes qui nous permettent de devenir « pleinement qualifié[s], parfaitement équipé[s] pour toute œuvre bonne » (2 Tim. 3:16, 17). Mais pour trouver les principes qui nous aideront à « comprendre quelle est la volonté de Jéhovah », nous devons faire des efforts (Éph. 5:17). Pour nous y aider, nous disposons d’outils de recherche, comme l’Index des publications des Témoins de Jéhovah, le Guide de recherche, Watchtower Library, la BIBLIOTHÈQUE EN LIGNE Watchtower et l’application JW Library Sign Language. Ces outils ont pour but de nous aider à tirer profit de notre étude individuelle et familiale.

LES BIENFAITS D’UNE CONSCIENCE ÉDUQUÉE PAR LA BIBLE

18. Quels bienfaits retirons-​nous à appliquer les lois et les principes de Jéhovah ?

18 Appliquer les lois et les principes de Jéhovah procure de nombreux bienfaits ! Psaume 119:97-100 déclare en effet : « Combien j’aime ta loi, oui ! Tout au long du jour elle occupe mes pensées. Ton commandement me rend plus sage que mes ennemis, car il est à moi pour des temps indéfinis. Je suis devenu plus perspicace que tous mes enseignants, car tes rappels occupent mes pensées. Je me montre plus intelligent que les anciens, car j’observe vraiment tes ordres. » Si nous prenons le temps de réfléchir attentivement aux lois et aux principes de Dieu, nous agirons avec plus de sagesse et d’intelligence. Et en laissant ses lois et ses principes éduquer notre conscience, nous atteindrons « la mesure d’une stature, celle de la plénitude du Christ » (Éph. 4:13).