ARTICLE D’ÉTUDE 29

« Allez et faites des disciples »

« Allez et faites des disciples »

« Allez donc vers les gens de toutes les nations et faites des disciples parmi eux » (MAT. 28:19).

CANTIQUE 60 Sauver leurs vies

APERÇU *

1-2. a) Comme l’indique l’ordre de Jésus contenu en Matthieu 28:18-20, quelle est la mission principale de l’assemblée chrétienne ? b) À quelles questions répondrons-​nous dans cet article ?

APRÈS sa résurrection, Jésus a donné rendez-vous à ses disciples sur une montagne de Galilée. Les apôtres se sont donc rassemblés à cet endroit, sans doute pleins d’enthousiasme (Mat. 28:16). C’est peut-être à cette occasion que Jésus « est apparu à plus de 500 frères à la fois » (1 Cor. 15:6). Pourquoi avait-​il fixé ce rendez-vous à ses disciples ? Pour leur confier une mission passionnante : « Allez donc vers les gens de toutes les nations et faites des disciples parmi eux » (Mat. 28:18-20).

2 Les disciples qui ont entendu ces paroles ont plus tard fait partie de l’assemblée chrétienne du Ier siècle. La mission principale de cette assemblée était de faire davantage de disciples du Christ *. Aujourd’hui, il y a des dizaines de milliers d’assemblées de vrais chrétiens dans le monde, et leur mission est la même. Dans cet article, nous répondrons à quatre questions : Pourquoi est-​il si important de faire des disciples ? Qu’est-​ce que cela implique ? Tous les chrétiens jouent-​ils un rôle dans cette activité ? Et pourquoi avons-​nous besoin de patience pour accomplir notre mission ?

POURQUOI EST-​IL SI IMPORTANT DE FAIRE DES DISCIPLES ?

3. D’après Jean 14:6 et 17:3, pourquoi est-​il si important de faire des disciples ?

3 Pourquoi est-​il si important de faire des disciples ? Parce qu’il faut être un disciple du Christ pour pouvoir être un ami de Dieu. De plus, ceux qui suivent le Christ améliorent leur vie dès aujourd’hui et ont l’espérance de vivre éternellement dans l’avenir (Jean 14:6 ; 17:3). C’est certain, Jésus nous a confié une responsabilité très importante, mais nous ne l’accomplissons pas sans aide. L’apôtre Paul a écrit à propos de lui-​même et de certains de ses proches compagnons : « Nous sommes les collaborateurs de Dieu » (1 Cor. 3:9). Quel honneur Jéhovah et Jésus nous font, à nous qui sommes des humains imparfaits !

4. Qu’apprenons-​nous de l’exemple d’Ivan et Matilde ?

4 On peut trouver beaucoup de joie à faire des disciples. Prenons l’exemple d’Ivan et Matilde, qui vivent en Colombie. Alors qu’ils prêchaient à un jeune homme appelé Davier, celui-ci leur a dit : « Je veux faire des changements dans ma vie, mais je n’y arrive pas. » Davier gagnait sa vie en faisant de la boxe. Il buvait et il vivait avec une femme, Erika, sans être marié avec elle. Ivan explique : « Nous nous sommes mis à lui rendre visite régulièrement. Il habitait un village isolé, et nous devions rouler à vélo pendant des heures sur des routes boueuses. Quand Erika a remarqué que le comportement et l’état d’esprit de Davier s’amélioraient, elle s’est jointe à son cours biblique. » Au bout d’un certain temps, Davier a arrêté de se droguer, de boire et de faire de la boxe. Et il s’est marié avec Erika. Matilde raconte : « Quand Davier et Erika se sont fait baptiser, en 2016, nous nous sommes rappelé que Davier disait souvent : “Je veux changer, mais je n’y arrive pas.” Nous n’avons pas pu retenir nos larmes. » Il n’y a pas de doute, quand nous aidons les autres à devenir disciples du Christ, nous ressentons une joie intense.

QU’EST-​CE QUE « FAIRE DES DISCIPLES » IMPLIQUE ?

5. Pour faire des disciples, par quoi faut-​il commencer ?

5 Pour faire des disciples, il faut tout d’abord ‘chercher’ les personnes sincères (Mat. 10:11). Nous montrons que nous sommes vraiment Témoins de Jéhovah en donnant un témoignage à tous ceux que nous rencontrons. Et nous montrons que nous sommes de vrais chrétiens en obéissant au Christ, qui nous a ordonné de prêcher.

6. Qu’est-​ce qui peut nous aider à être efficaces en prédication ?

6 Certains ont très envie de découvrir les vérités bibliques, mais beaucoup de ceux que nous rencontrons peuvent sembler indifférents au départ. Nous devrons peut-être stimuler leur intérêt. Pour être efficaces, nous devons bien réfléchir à la stratégie que nous utiliserons. Choisis des sujets précis qui auront des chances d’intéresser les gens. Puis prévois une façon d’introduire chacun de ces sujets.

7. a) Comment pourrais-​tu commencer une conversation avec quelqu’un ? b) Pourquoi, d’après toi, est-​ce important d’écouter les gens et de leur montrer du respect ?

7 Par exemple, tu pourrais demander à une personne : « Est-​ce que je peux vous demander votre avis sur une question ? Dans notre pays, nous rencontrons certains problèmes que les gens des autres pays du monde rencontrent aussi. Ces problèmes sont mondiaux. Mais pour régler des problèmes mondiaux, est-​ce qu’il ne faudrait pas un gouvernement mondial ? Qu’en pensez-​vous ? » Ensuite, tu pourrais discuter avec la personne de Daniel 2:44. Ou encore, tu pourrais dire : « D’après vous, quelle est la meilleure façon d’apprendre à un enfant à avoir de bonnes manières ? Ça me ferait plaisir de savoir ce que vous en pensez. » Puis tu pourrais utiliser Deutéronome 6:6, 7. Quel que soit le sujet que tu choisis d’aborder, pense aux personnes qui t’écouteront. Imagine les bienfaits qu’elles retireront à apprendre ce que la Bible enseigne vraiment. Quand tu discutes avec les gens, c’est très important de les écouter et de respecter leur point de vue. De cette façon, tu les comprendras mieux, et ils t’écouteront sans doute plus facilement.

8. Pourquoi faut-​il être persévérant quand on fait des nouvelles visites ?

8 Avant qu’une personne accepte d’étudier la Bible, tu devras peut-être retourner la voir plusieurs fois. Cela demande du temps et des efforts. En effet, les gens ne sont pas toujours chez eux ou disponibles quand nous revenons les voir. De plus, avant qu’une personne se sente suffisamment à l’aise avec toi pour accepter un cours biblique, tu devras peut-être lui rendre plusieurs visites. Rappelle-​toi : une plante a plus de chances de pousser si on l’arrose régulièrement. De la même façon, l’amour d’une personne pour Jéhovah et pour le Christ a plus de chances de grandir si nous discutons régulièrement de la Bible avec elle.

TOUS LES CHRÉTIENS ONT-​ILS UN RÔLE À JOUER ?

Dans le monde entier, les Témoins participent à la recherche des personnes sincères * (voir les paragraphes 9-10).

9-10. Pourquoi peut-​on dire que chaque proclamateur joue un rôle dans la recherche des personnes sincères ?

9 Chaque proclamateur joue un rôle dans la recherche des personnes sincères. Nous pourrions comparer cette activité aux recherches qui sont faites quand un enfant est porté disparu. Pour mieux comprendre, prenons comme exemple ce fait vécu : Un jour, un petit garçon de trois ans s’est éloigné de chez lui et s’est perdu. Environ 500 personnes sont parties à sa recherche. Finalement, une vingtaine d’heures après la disparition de l’enfant, un volontaire l’a retrouvé dans un champ de maïs. Il a refusé qu’on dise que c’était lui qui avait trouvé le garçon. Il a dit : « Il a fallu des centaines de personnes pour le retrouver. »

10 Beaucoup sont comme cet enfant : ils sont perdus. Ils n’ont pas d’espoir, et ils aimeraient recevoir de l’aide (Éph. 2:12). Nous sommes plus de huit millions à participer à la recherche de ces personnes sincères. Peut-être que tu ne trouveras personne qui accepte d’étudier la Bible. Par contre, d’autres proclamateurs qui prêchent dans le même territoire que toi peuvent rencontrer quelqu’un qui voudra apprendre les vérités bibliques. Quand un frère ou une sœur trouve une personne qui, plus tard, devient un disciple du Christ, tous ceux qui ont participé à la recherche ont de bonnes raisons de se réjouir.

11. Même si tu ne diriges pas de cours biblique, de quelles autres façons peux-​tu participer à l’activité consistant à faire des disciples ?

11 Même si tu ne diriges pas de cours biblique en ce moment, tu peux participer d’autres façons à l’activité consistant à faire des disciples. Par exemple, quand tu vois un nouveau à la Salle du Royaume, tu peux l’accueillir et te montrer amical avec lui. Cela l’aidera peut-être à se rendre compte que nous manifestons l’amour qui caractérise les vrais chrétiens (Jean 13:34, 35). Les réponses, bien que courtes, que tu donnes aux réunions peuvent lui montrer comment exprimer sa foi de façon sincère et respectueuse. Tu peux aussi accompagner un nouveau proclamateur en prédication et l’aider à se servir de la Bible pour raisonner avec les gens. En faisant cela, tu lui apprendras à imiter le Christ (Luc 10:25-28).

12. Devons-​nous avoir des capacités particulières pour faire des disciples ? Explique.

12 Personne ne devrait penser qu’il faut avoir des capacités particulières pour faire des disciples. Prenons l’exemple de Faustina, qui vit en Bolivie. Elle ne savait pas lire quand elle a commencé à fréquenter les Témoins de Jéhovah. Depuis, elle a appris à lire dans une certaine mesure. Aujourd’hui, elle est baptisée, et elle aime beaucoup enseigner les autres. Elle dirige cinq cours bibliques par semaine. Même si, pour le moment, elle ne sait pas aussi bien lire que la plupart de ses étudiants, elle a déjà aidé six personnes à progresser jusqu’au baptême (Luc 10:21).

13. Même si nous sommes très occupés, quels sont quelques-uns des bienfaits que nous retirons à faire des disciples ?

13 De nombreux chrétiens sont très occupés parce qu’ils doivent assumer de lourdes responsabilités. Malgré cela, ils arrivent à trouver du temps pour diriger des cours bibliques, et cela leur donne beaucoup de joie. Intéressons-​nous à Mélanie, qui vit en Alaska. Elle élevait seule sa fille de huit ans. De plus, elle travaillait à plein temps et s’occupait de son père, qui avait un cancer. Elle habitait une petite ville isolée, où elle était la seule Témoin de Jéhovah. Elle demandait régulièrement à Dieu la force d’affronter le froid pour aller prêcher. En effet, elle voulait vraiment trouver quelqu’un à qui elle pourrait enseigner la Bible. Elle a fini par rencontrer Sara, qui a été très touchée d’apprendre que Dieu a un nom. Au bout d’un certain temps, Sara a accepté un cours biblique. Mélanie raconte : « Le vendredi soir, j’étais épuisée, mais j’allais quand même conduire ce cours biblique. Cela nous faisait beaucoup de bien, à ma fille et à moi. Nous aimions faire des recherches pour répondre aux questions de Sara. Et nous étions tellement heureuses de la voir devenir l’amie de Jéhovah ! » Sara a courageusement affronté l’opposition qu’elle a rencontrée, a quitté son Église et s’est fait baptiser.

POURQUOI FAUT-​IL DE LA PATIENCE ?

14. a) Pourquoi peut-​on comparer ceux qui font des disciples à des pêcheurs ? b) Quel effet les paroles de Paul contenues en 2 Timothée 4:2 ont-​elles sur toi ?

14 Même si ta prédication ne semble pas produire de résultats, ne perds pas l’espoir de trouver de futurs disciples. Rappelle-​toi que Jésus a comparé ceux qui font des disciples à des pêcheurs. Les pêcheurs peuvent passer de nombreuses heures à travailler avant d’attraper le moindre poisson. Ils travaillent souvent tard le soir ou tôt le matin, et parfois, ils doivent parcourir de longues distances en mer (Luc 5:5). De la même façon, certains proclamateurs passent de nombreuses heures à « pêcher » patiemment à différents moments et à différents endroits. Pourquoi ? Parce qu’ils veulent augmenter leurs chances de rencontrer des gens. Ceux qui fournissent de tels efforts ont souvent la joie de trouver des personnes qui s’intéressent à notre message. Pourrais-​tu essayer de prêcher à un moment de la journée ou à un endroit où tu as plus de chances de rencontrer des gens ? (2 Tim. 4:2).

Aide patiemment ton étudiant à faire des progrès * (voir les paragraphes 15-16).

15. Pourquoi faut-​il de la patience quand on dirige un cours biblique ?

15 Pourquoi nous faut-​il de la patience quand nous dirigeons un cours biblique ? Notamment parce que nous devons faire plus qu’aider notre étudiant à connaître et à aimer ce que la Bible enseigne. Nous devons aussi l’aider à connaître et à aimer l’Auteur de la Bible, Jéhovah. Et en plus de lui enseigner ce que Jésus a commandé à ses disciples, nous devons l’aider à comprendre comment appliquer ces commandements dans sa vie. Ensuite, nous devons patiemment le soutenir dans ses efforts pour mettre en pratique les principes bibliques. Certains réussissent à changer leur façon de penser et leurs habitudes en seulement quelques mois. D’autres ont besoin de plus de temps.

16. Qu’apprends-​tu de l’exemple de Raúl ?

16 Au Pérou, un missionnaire a obtenu de bons résultats en se montrant patient avec un étudiant de la Bible. Il a raconté : « Raúl avait déjà étudié deux livres avec moi, mais il n’était toujours pas arrivé à surmonter certaines difficultés. Il avait de graves problèmes de couple, il disait des gros mots et ses enfants avaient du mal à le respecter. Comme il venait régulièrement aux réunions, j’ai continué de lui rendre visite pour l’aider, lui et sa famille. Plus de trois ans après notre première rencontre, il a rempli les conditions pour se faire baptiser. »

17. De quoi parlerons-​nous dans l’article suivant ?

17 Jésus nous a dit d’‘aller vers les gens de toutes les nations et de faire des disciples parmi eux’. Pour accomplir cette mission, nous devons souvent parler avec des gens qui ne pensent pas du tout comme nous. Certains d’entre eux n’ont pas de religion ou ne croient pas en Dieu. L’article suivant explique comment nous pouvons parler de la bonne nouvelle à de telles personnes.

CANTIQUE 68 Sème la semence du Royaume

^ paragraphe 5 L’assemblée chrétienne a reçu une mission très importante : aider les gens à devenir disciples du Christ. Cet article donne des suggestions pratiques qui nous aideront à accomplir notre mission.

^ paragraphe 2 POUR BIEN COMPRENDRE : Les disciples du Christ ne font pas qu’apprendre ce que Jésus a enseigné. Ils appliquent ce qu’ils apprennent dans leur vie. Ils s’efforcent de suivre les traces de Jésus, ou son exemple, d’aussi près que possible (1 Pierre 2:21).

^ paragraphe 52 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Dans un aéroport, un homme qui part en vacances a accepté une publication que des Témoins lui ont proposée. Plus tard, alors qu’il fait du tourisme, il voit des Témoins en train de participer au témoignage public. Alors qu’il est de retour chez lui, des proclamateurs viennent à sa porte.

^ paragraphe 54 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Le même homme accepte un cours biblique. Finalement, il remplit les conditions pour se faire baptiser.