Aller au contenu

Aller au sommaire

PARTIE 13

De bons et de mauvais rois

De bons et de mauvais rois

Les tribus d’Israël se divisent en deux royaumes. Les nombreux rois qui se succèdent sont pour la plupart infidèles. Jérusalem est détruite par les Babyloniens.

COMME Jéhovah l’a annoncé après que Salomon s’est détourné du culte pur, la nation se divise. Rehabam (Roboam), fils et successeur de Salomon, est dur. C’est pourquoi dix tribus se révoltent, formant le royaume d’Israël, au Nord. Deux tribus restent fidèles au roi de la dynastie de David. Elles constituent le royaume de Juda, au Sud, avec Jérusalem pour capitale.

Les deux royaumes ont une histoire mouvementée, principalement à cause de leurs rois infidèles et désobéissants. Israël tourne encore plus mal que Juda parce que, dès le départ, ses rois encouragent le faux culte. L’activité énergique de prophètes comme Éliya (Élie) et Élisha (Élisée) — qui ressuscitent même des morts — n’empêche pas Israël de recommencer constamment à mal agir. Pour finir, Jéhovah permet à l’Assyrie de détruire le royaume du Nord.

Juda continue d’exister pendant un peu plus d’un siècle, mais lui non plus n’échappera pas à la punition divine. Seuls quelques rois de Juda écoutent les avertissements des prophètes de Jéhovah et s’efforcent de ramener la nation à lui. Par exemple, le roi Yoshiya (Josias) se met à purifier le pays du faux culte et restaure le temple de Jéhovah. La découverte de l’original de la Loi de Dieu transmise par Moïse a un profond impact sur le roi. Il accélère alors ses réformes.

Malheureusement, ses successeurs ne suivent pas son bon exemple. Jéhovah permet alors aux Babyloniens d’envahir Juda et de détruire Jérusalem et son temple. Les rescapés sont emmenés en exil à Babylone. Dieu prédit que cet exil durera 70 ans. Durant tout ce temps, Juda reste à l’abandon. Au moment prévu, la nation est autorisée à y retourner.

Toutefois, aucun autre roi issu de David ne régnera jusqu’à ce que vienne le Libérateur promis, le Messie annoncé. La plupart des rois qui se sont assis sur le trône de David à Jérusalem ont confirmé que les humains imparfaits n’ont pas les compétences nécessaires pour diriger. Seul le Messie les a vraiment. Voilà pourquoi Jéhovah déclare au dernier roi de la dynastie : “ Enlève la couronne. [...] Quant à cela aussi, oui ce ne sera à personne jusqu’à ce que vienne celui qui a le droit légal, et vraiment je le lui donnerai. ” — Ézékiel 21:26, 27.

— Sources : 1 Rois ; 2 Rois ; 2 Chroniques chapitres 10 à 36 ; Jérémie 25:8-11.