ARTICLE D’ÉTUDE 8

Poursuivons la paix en luttant contre l’envie

Poursuivons la paix en luttant contre l’envie

« Poursuivons les choses qui favorisent la paix et celles par lesquelles nous nous faisons grandir les uns les autres » (ROM. 14:19).

CANTIQUE 113 Nous avons la paix de Dieu et de Christ

APERÇU *

1. Quelles conséquences l’envie a-​t-​elle eues sur la famille de Joseph ?

JACOB aimait tous ses fils, mais il avait une affection particulière pour Joseph. Comment les frères de Joseph ont-​ils réagi ? Ils sont devenus envieux et se sont mis à haïr Joseph. Ce dernier n’avait pourtant rien fait pour mériter cela. Mais alors qu’il avait 17 ans, ils l’ont vendu comme esclave, et ils ont menti à leur père : ils lui ont dit qu’un animal avait tué son fils préféré. L’envie les a amenés à briser la paix de la famille, ainsi que le cœur de leur père (Gen. 37:3, 4, 27-34).

2. D’après Galates 5:19-21, pourquoi l’envie est-​elle très dangereuse ?

2 Dans la Bible, l’envie * fait partie des « œuvres de la chair », qui peuvent empêcher quelqu’un d’hériter du royaume de Dieu et qui mènent à la mort (Gal. 5:19-21). Ce sentiment agit comme un poison et il est souvent à l’origine de querelles, d’accès de colère et de manifestations d’hostilité.

3. Qu’examinerons-​nous dans cet article ?

3 L’exemple des frères de Joseph montre que l’envie peut détruire de bonnes relations et troubler la paix d’une famille. Même si nous n’allons jamais faire ce que les frères de Joseph ont fait, nous avons tous un cœur imparfait et traître (Jér. 17:9). Il n’est donc pas étonnant que nous devions parfois lutter contre l’envie. Dans cet article, nous examinerons des exemples bibliques qui nous aideront à comprendre pourquoi l’envie peut prendre racine dans notre cœur. Nous verrons ensuite quelques façons pratiques de lutter contre l’envie et de favoriser la paix.

CE QUI PEUT FAIRE NAÎTRE L’ENVIE

4. Pourquoi les Philistins enviaient-​ils Isaac ?

4 La richesse. Isaac était un homme riche, et les Philistins l’enviaient (Gen. 26:12-14). Ils ont même bouché les puits dont il avait absolument besoin pour faire boire ses troupeaux (Gen. 26:15, 16, 27). Comme les Philistins, certains aujourd’hui envient d’autres personnes parce qu’elles ont davantage de biens matériels qu’eux. Ils veulent avoir ce que ces personnes ont, mais en plus, ils souhaitent qu’elles en soient privées.

5. Pourquoi les chefs religieux enviaient-​ils Jésus ?

5 Le fait que quelqu’un soit très apprécié. Les chefs religieux juifs enviaient Jésus parce que les gens du peuple l’aimaient beaucoup (Mat. 7:28, 29). Jésus était le représentant de Dieu, et il enseignait la vérité. Malgré cela, les chefs religieux répandaient des mensonges sur lui et le calomniaient pour salir sa belle réputation (Marc 15:10 ; Jean 11:47, 48 ; 12:12, 13, 19). Qu’est-​ce que cela nous apprend ? Que nous devons lutter contre toute tendance à envier un membre de l’assemblée qui est très aimé des autres en raison de ses qualités. Efforçons-​nous plutôt d’imiter ses façons d’agir pleines d’amour (1 Cor. 11:1 ; 3 Jean 11).

6. Comment Diotréphès s’est-​il montré envieux ?

6 Les responsabilités dans l’organisation de Jéhovah. Au 1er siècle, Diotréphès enviait ceux qui dirigeaient l’assemblée chrétienne. Comme il voulait « occuper la première place » parmi les membres de l’assemblée, il disait du mal de l’apôtre Jean et d’autres frères chargés de responsabilités afin de nuire à leur réputation (3 Jean 9, 10). Sans aller aussi loin que Diotréphès, nous pourrions nous mettre à envier un compagnon chrétien qui s’est vu confier des responsabilités que nous espérions recevoir, surtout si nous pensons que nous sommes tout aussi capables que lui de les assumer.

Notre cœur est comparable à un sol et nos qualités à de belles fleurs. Mais l’envie est comme une plante vénéneuse. Elle peut empêcher le développement de qualités comme l’amour, la compassion et la bonté (voir paragraphe 7).

7. Quel effet l’envie peut-​elle avoir sur nous ?

7 L’envie est comparable à une plante vénéneuse. Une fois que la graine prend racine dans notre cœur, il peut être difficile de l’enlever. L’envie se nourrit d’autres sentiments négatifs, comme la jalousie, l’orgueil et l’égoïsme. Elle peut empêcher le développement de qualités comme l’amour, la compassion et la bonté. Dès que nous voyons qu’elle germe dans notre cœur, arrachons-​la ! Comment lutter contre ce sentiment dangereux ?

SOIS HUMBLE ET CONTENTE-​TOI DE CE QUE TU AS

Comment lutter contre l’envie, qui est comparable à une plante vénéneuse ? Avec l’aide de l’esprit saint de Dieu, nous pouvons l’arracher de notre cœur et la remplacer par l’humilité et le contentement (voir paragraphes 8-9).

8. Quelles qualités peuvent nous aider à lutter contre l’envie ?

8 Nous pouvons lutter contre l’envie en cultivant l’humilité et le contentement. Si notre cœur est rempli de ces qualités, l’envie n’aura pas la place d’y grandir. L’humilité nous aidera à ne pas avoir une opinion trop haute de nous-​mêmes. Une personne humble n’estime pas qu’elle mérite d’être mieux traitée que les autres (Gal. 6:3, 4). Et celui qui cultive le contentement est satisfait de ce qu’il a et ne se compare pas aux autres (1 Tim. 6:7, 8). Quand une personne qui possède ces deux qualités voit qu’il arrive quelque chose de bien à quelqu’un, elle est contente pour lui.

9. D’après Galates 5:16 et Philippiens 2:3, 4, qu’est-​ce que l’esprit saint nous aidera à faire ?

9 Pour ne pas être envieux et pour cultiver l’humilité et le contentement, nous avons besoin de l’aide de l’esprit saint de Dieu (Gal. 5:16 ; Phil. 2:3, 4). L’esprit de Jéhovah peut nous aider à analyser nos pensées les plus intimes et nos mobiles. Avec l’aide de Dieu, nous parviendrons à remplacer des pensées et des sentiments négatifs par des pensées et des sentiments positifs (Ps. 26:2 ; 51:10). Examinons les exemples de Moïse et de Paul, des hommes qui ont réussi à lutter contre la tendance à l’envie.

Un jeune Israélite court dire à Moïse et à Josué que deux hommes se conduisent en prophètes dans le camp. Josué demande à Moïse de les en empêcher, mais Moïse refuse. Il dit plutôt à Josué qu’il est content que Jéhovah ait mis son esprit sur ces deux hommes (voir paragraphe 10).

10. Quelle situation aurait pu mettre Moïse à l’épreuve ? (voir illustration en couverture).

10 Moïse exerçait une grande autorité sur le peuple de Dieu, mais il ne s’est pas accroché jalousement à cette autorité. Par exemple, un jour, Jéhovah lui a enlevé une partie de son esprit saint pour la donner à un groupe d’anciens qui se tenaient près de la tente de la rencontre. Peu après, Moïse a entendu dire que deux anciens qui ne s’étaient pas tenus près de la tente de la rencontre avaient eux aussi reçu de l’esprit saint et s’étaient mis à se conduire en prophètes. Comment a-​t-​il réagi quand Josué lui a demandé de les en empêcher ? Il n’a pas envié l’attention que Jéhovah accordait à ces deux hommes. Au contraire, il s’est réjoui avec eux de l’honneur qui leur était fait (Nomb. 11:24-29). Quelle leçon pouvons-​nous tirer de son exemple ?

Comment les anciens peuvent-​ils imiter l’état d’esprit humble de Moïse * ? (voir paragraphes 11-12).

11. Comment les anciens peuvent-​ils imiter Moïse ?

11 Si tu es ancien, est-​ce qu’on t’a déjà demandé de former quelqu’un afin qu’il exerce dans l’assemblée une responsabilité qui te plaît beaucoup ? Par exemple, peut-être que tu aimes diriger l’étude de La Tour de Garde chaque semaine. Mais imagine qu’on te demande de former un frère pour qu’avec le temps il soit en mesure d’assumer cette responsabilité. Si tu es humble comme Moïse, tu ne te sentiras pas en danger. Au contraire, tu seras heureux d’aider ton frère.

12. Comment beaucoup de chrétiens aujourd’hui font-​ils preuve d’humilité et de contentement ?

12 Parlons d’une autre situation, à laquelle beaucoup de frères âgés sont confrontés. Pendant plusieurs dizaines d’années, certains ont exercé la fonction de coordinateur dans un collège d’anciens. Mais arrivés à l’âge de 80 ans, ils ont volontiers accepté que cette responsabilité soit confiée à quelqu’un d’autre. Les responsables de circonscription qui ont 70 ans acceptent humblement de cesser d’effectuer cette activité pour accomplir une autre forme de service. De plus, on a récemment demandé à des béthélites du monde entier de devenir pionniers. Ces frères et sœurs fidèles n’éprouvent pas de ressentiment envers ceux qui exercent les responsabilités qu’ils assumaient autrefois.

13. Pourquoi Paul aurait-​il pu être tenté d’envier les 12 apôtres ?

13 L’apôtre Paul nous laisse lui aussi l’exemple de quelqu’un qui cultivait le contentement et l’humilité. Il n’a pas permis à l’envie de se développer dans son cœur. Il se dépensait beaucoup dans le ministère, mais il a humblement reconnu : « Je suis le plus petit des apôtres, et je ne suis pas digne d’être appelé apôtre » (1 Cor. 15:9, 10). Les 12 apôtres avaient suivi Jésus durant son ministère sur la terre. Paul, lui, n’est devenu chrétien qu’après la mort et la résurrection du Christ. Même s’il a finalement été nommé « apôtre des nations », il n’a pas reçu l’honneur d’être l’un des 12 apôtres (Rom. 11:13 ; Actes 1:21-26). Plutôt que d’envier ces 12 hommes et la relation particulière qu’ils avaient eue avec Jésus, il est resté satisfait de ce qu’il avait.

14. Que ferons-​nous si nous sommes humbles et que nous nous satisfaisons de ce que nous avons ?

14 Si nous sommes humbles et que nous nous satisfaisons de ce que nous avons, nous respecterons, comme Paul, l’autorité que Jéhovah a confiée à d’autres (Actes 21:20-26). Dieu a prévu que des hommes nommés à la fonction d’ancien dirigent l’assemblée chrétienne. Malgré leurs imperfections, il les considère comme des « dons en hommes » (Éph. 4:8, 11). Quand nous respectons ces frères nommés par l’esprit saint et que nous suivons leurs instructions, nous restons proches de Jéhovah et nous sommes en paix avec nos compagnons chrétiens.

« POURSUIS LES CHOSES QUI FAVORISENT LA PAIX »

15. Que devons-​nous faire ?

15 La paix ne peut pas survivre dans un environnement où on permet à l’envie de se développer. Nous devons arracher l’envie de notre cœur et faire attention à ne pas la planter dans le cœur des autres. Cela est très important si nous voulons obéir à Jéhovah, qui nous a commandé de poursuivre « les choses qui favorisent la paix et celles par lesquelles nous nous faisons grandir les uns les autres » (Rom. 14:19). De quelles façons pratiques pouvons-​nous aider les autres à lutter contre l’envie et favoriser la paix ?

16. Comment pouvons-​nous aider les autres à lutter contre l’envie ?

16 Notre attitude et nos actions peuvent avoir une grande influence sur les autres. Le monde voudrait que nous fassions « l’orgueilleux étalage » de ce que nous possédons (1 Jean 2:16). Mais cette attitude peut favoriser l’envie. Comment éviter d’alimenter ce sentiment dans le cœur de nos frères ? Ne parlons pas constamment de ce que nous achetons ou comptons acheter. Et si nous avons des responsabilités dans l’assemblée, soyons modestes. Attirer l’attention sur nos responsabilités, c’est fertiliser le sol dans lequel l’envie peut grandir. À l’inverse, intéressons-​nous sincèrement aux autres et reconnaissons tout le bien qu’ils font. Nous les aiderons alors à éprouver du contentement et nous favoriserons l’unité et la paix dans l’assemblée.

17. À quoi les frères de Joseph ont-​ils pu contribuer, et pourquoi ?

17 Nous pouvons remporter le combat contre l’envie ! Parlons à nouveau des frères de Joseph. Des années après l’avoir maltraité, ils se sont retrouvés en sa présence, en Égypte. Avant de leur révéler qui il était vraiment, Joseph les a mis à l’épreuve pour voir s’ils avaient changé. Il a organisé un repas durant lequel Benjamin a reçu une attention bien plus grande que ses frères (Gen. 43:33, 34). Toutefois, rien n’indique que ceux-ci aient envié Benjamin. Au contraire, ils lui ont montré un intérêt sincère, à lui et à leur père, Jacob (Gen. 44:30-34). Comme ils n’étaient plus envieux, ils ont pu contribuer à restaurer la paix dans leur famille (Gen. 45:4, 15). De la même façon, si nous déracinons de notre cœur tout sentiment d’envie, nous contribuerons à la paix de notre famille et de notre assemblée.

18. D’après Jacques 3:17, 18, qu’arrivera-​t-​il si nous favorisons la paix autour de nous ?

18 Jéhovah veut que nous luttions contre l’envie et que nous poursuivions la paix. Pour y arriver, nous devons fournir de gros efforts. Comme nous l’avons vu, nous avons tous une tendance à l’envie (Jacq. 4:5). Et nous vivons dans un monde qui pousse à l’envie. Mais si nous nous efforçons d’être humbles et reconnaissants, et de nous satisfaire de ce que nous avons, nous ne serons pas envieux. Nous favoriserons au contraire un environnement paisible dans lequel il sera plus facile de manifester de belles qualités (Jacq. 3:17, 18).

CANTIQUE 130 Pardonnons volontiers

^ paragraphe 5 La paix règne dans l’organisation de Jéhovah. Mais cette paix pourrait être troublée si nous laissions un sentiment d’envie grandir dans notre cœur. Dans cet article, nous examinerons ce qui peut faire naître l’envie. Nous verrons également comment lutter contre ce sentiment mauvais et comment favoriser la paix.

^ paragraphe 2 POUR BIEN COMPRENDRE : Selon la Bible, l’envie peut pousser une personne non seulement à vouloir ce que d’autres ont, mais aussi à souhaiter qu’ils en soient privés.

^ paragraphe 61 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Durant une réunion d’un collège d’anciens, on demande au frère âgé qui dirige l’étude de La Tour de Garde de former un ancien plus jeune à cette responsabilité. Même si le frère âgé aime diriger l’étude de La Tour de Garde, il soutient de tout cœur la décision du collège des anciens en donnant au frère plus jeune des suggestions pratiques et des félicitations sincères.